Navigation
Retour à Cinéma

Cinéma : Éleveur, "c'est plus une vie"...

© Petit paysan © Petit paysan

Le film, sorti fin août en France, connait un franc succès. Sur nos écrans depuis la mi-octobre, "Petit paysan" nous présente Pierre, jeune éleveur confronté à une épizootie dévastatrice. Devant cette injustice, Pierre doit faire des choix. S'enclenche alors un terrible engrenage.


Elles s'appellent Griotte, Miranda, Biniou… Ce sont des vaches laitières. Un petit cheptel, une trentaine de bêtes. Chaque jour, Pierre les soigne, les nourrit, leur parle afin qu'elles donnent leur lait dans les meilleures conditions.

Les journées passent trop vite pour ce jeune éleveur de 35 ans. Les loisirs, les potes, l'a mour, ce sera pour plus tard, peut-être. Et puis il y a ce jour où Pierre a une intuition. Une vache est malade. Sa soeur, vétérinaire, le rassure : non, il ne s'agit pas d'une fièvre hémorragique dorsale, ce fléau qui décime de plus en plus de troupeaux en Europe. Mais Pierre connaît ses vaches. Quand son intuition se confirme, il va agir, avec la force du désespoir.

Se salir les mains

"Petit paysan" est le premier film d'Hubert Charuel. Et le réalisateur français de 32 ans sait de quoi il parle. Fils unique et petit-fils d'éleveurs de vaches laitières, il n'a pas repris l'élevage de ses parents mais filme un environnement qui n'a pas de secrets pour lui. Une sincérité palpable. Elle est l'un des ingrédients qui rend le film remarquable. Le jeune cinéaste a tourné dans la ferme familiale. Son père, sa mère et son grandpère font partie du casting. Pour le rôle de Pierre, Hubert Charuel a par contre choisi un professionnel, l'impressionnant Swann Arlaud. Il incarne un homme habité par son travail, qui bascule lorsque son monde est menacé. L'angoisse, les mensonges, l'isolement, les actes illégaux… Pierre perd pied, et devient un tueur qui doit cacher ses crimes.

À perdre la raison

Sa détresse, le spectateur la vit avec force, et ses nerfs sont à vif.

Le parcours infernal de Pierre pour sauver ses vaches est conté à la manière d'un thriller.

Remontent alors en mémoire des faits et des images. On se souvient des visages dévastés de tous ces éleveurs passant en boucle dans les journaux télévisés il y a quelques années, pendant les épidémies de la vache folle et de la fièvre aphteuse. Des hommes qui regardaient les carcasses de tout un cheptel s'entasser dans des conteneurs, alors qu'une seule bête était malade ; des hommes qui attendaient un soutien des responsables politiques ; des hommes qui, en voyant disparaître leurs vaches, voyaient leur métier disparaitre également. "Moi, je ne sais rien faire d'autre", dit Pierre à sa soeur. Un oubli de soi qui serre le coeur. "Petit paysan" est un bien bel hommage à une profession qui, avec les exigences, les évolutions et les conditions actuelles d'exercice, est devenue une profession de foi.

Pour en savoir plus ...

“Petit paysan” • Hubert Charuel • France • 90 min • avec Swann Arlaud, Sara Giraudeau, Bouli Lanners