Retour à Santé

Médicaments

ADN open source

22.05.2019

La santé peut-elle être considérée comme un bien commun ? À l’instar du mouvement des logiciels libres, des intellectuels revendiquent l’usage de licences ouvertes dans le domaine de la recherche pour encourager l’innovation.

En savoir plus

À partir du 1er juin prochain, la composition de l'Euthyrox® change pour garantir une plus grande stabilité de la teneur en substance active. Cette spécialité est utilisée par 10% des patients belges qui consomment de la lévothyroxine, une hormone de substitution thyroïdienne (1). L'Agence fédérale des médicaments se veut rassurante : dans la grande majorité des cas, la modification ne devrait pas engendrer d’effet indésirable. 

En savoir plus

La diminution du remboursement des antibiotiques, instaurée il y a presque deux ans, n’a quasiment pas réduit leur surconsommation. C'est ce que montrent les chiffres de la Mutualité Chrétienne. Certes, les dépenses de l’assurance soins de santé obligatoire ont diminué mais ce sont les patients qui en ont fait les frais. Pour la MC, ce n’est pas le patient qu’il faut responsabiliser mais le médecin car c'est lui qui prescrit ces médicaments.

En savoir plus

Nous consommons trop d'antibiotiques et nous les utilisons souvent de manière inadéquate. Résultats ? Les bactéries deviennent résistantes aux antibiotiques, et des maladies graves ne peuvent plus être traitées efficacement. Les menaces pour la santé sont réelles. Pour éviter le pire, l'Organisation mondiale de la Santé lance ce message très clair : les antibiotiques sont à utiliser comme il faut et uniquement quand il le faut. Avec En Marche, testez vos connaissances sur ces médicaments.

En savoir plus

Au sein de l'arsenal thérapeutique des médecins, on distingue aujourd'hui deux grands types de médicaments : les médicaments chimiques et les médicaments biologiques (1). Si les premiers voient leurs équivalents génériques relativement connus, prescrits et utilisés, il n'en va pas de même pour les seconds. Les petits frères des médicaments biologiques, les biosimilaires, ne manquent pourtant pas d'intérêt. Explications.

En savoir plus

Le nombre d’utilisateurs d’opioïdes – de puissants analgésiques dérivés de la morphine – a augmenté de 32% en sept ans. C'est ce qui ressort d'une récente étude réalisée par la Mutualité chrétienne. Particulièrement efficaces pour traiter la douleur chez les patients cancéreux, ces médicaments sont de plus en plus souvent utilisés pour les douleurs articulaires, les névralgies ou les maux de dos. Pourtant, les opioïdes ne sont pas anodins.

En savoir plus

Mieux vaut ne jamais se débarrasser distraitement des médicaments périmés ou non utilisés. Certains provoquent des dommages à l'environnement dont on commence seulement à mesurer les conséquences.

En savoir plus