Navigation
Retour à Vivre ensemble et citoyenneté

La solidarité se construit un peu partout

© Mathieu Golinvaux © Mathieu Golinvaux

Du théâtre-action itinérant, une douche mobile pour sans-abri, une école ouverte aux publics plus difficiles. Trois initiatives qui, dans le bouillonnement associatif ambiant, ont été jugées particulièrement convaincantes. Et primées dans un but de pérennité.


À l'heure où des murs, de plus en plus nombreux, tendent à s'ériger entre communautés et groupes sociaux, des associations et des citoyens tentent de valoriser ce qui peut contribuer à y créer des brèches. C'est le cas de Générations solidaires (GS), une ASBL créée l'année dernière par le groupe de presse L'Avenir et soutenue par la Fondation Roi Baudouin. GS vient de remettre un prix à trois initiatives citoyennes orientées "solidarité", pour un total de 20.000 euros. Elle leur accorde aussi un soutien sous la forme d'un coaching personnalisé. Celui-ci doit aider à ce que l'initiative primée soit reproduite ailleurs ou inspire à son tour d'autres innovations sociales.

Le prix Générations futures a été remis aux bénévoles de l'ASBL "La troupe de l'îlot" et à des jeunes d'origines sociales très différentes. À travers un spectacle de théâtre et de cirque itinérant, les jeunes apprennent les techniques d'attelage des chevaux, écrivent ensemble un spectacle et se déplacent à pied, de village en village, dans les provinces de Namur et de Luxembourg. Ils vont sonner aux portes et proposent aux gens de se retrouver le soir sur la place du village. Ils assurent le transport des personnes âgées et, si nécessaire, vont jouer des extraits du spectacle dans leur chambre. Ce projet de théâtre-action permet aussi de valoriser des jeunes en faisant sortir les parents de leur cité pour apprécier le travail de leurs enfants. Le prix Coup de pouce a été remis aux initiateurs d'un projet d'hygiène mobile destiné aux sans-abri. Dans un véhicule spacieux spécialement équipé, hommes, femmes et enfants peuvent bénéficier d'une douche gratuite, de sanitaires décents, d'un change complet de leurs vêtements et d'une boisson. Une équipe de bénévoles dispense un accueil bienveillant et aiguille ce public fragilisé vers d'autres structures sociales. 

Le prix Coup de cœur, enfin, a été remis à l'École libre maternelle et primaire Saint-François à Beloeil, qui vise un objectif d'inclusion totale. Par différentes voies, cet établissement accueille depuis plusieurs années des enfants atteints d'autisme ou faisant face à d'importants retards pédagogiques. Son objectif est de faire en sorte que ces enfants à besoins spécifiques puissent rester dans l'enseignement ordinaire grâce à une pédagogie adaptée.

Au total, 102 projets avaient répondus à l'appel d'offres lancé début de l'année.

Pour en savoir plus ...