Consommation

Comme vérifier sa facture d'énergie ?                      

Avec l'augmentation des prix, de plus en plus de consommateurs craignent de recevoir leur facture annuelle. Mais que faire quand on la reçoit ? Quels éléments vérifier ?

3 min.
(c)AdobeStock
(c)AdobeStock
Energie Info Wallonie

Energie Info Wallonie

Qu’est-ce que la facture annuelle (ou facture de régularisation) ?

Une fois par an, vous recevez une facture pour l’électricité et/ou le gaz que vous avez consommé l’année précédente. Cette facture régularise le montant dû pour votre consommation sur une année. Elle se calcule en fonction des acomptes que vous avez payés et de votre consommation réelle sur l'année. Nous vous conseillons d’y vérifier une série d’éléments, notamment :

Les index. C’est le gestionnaire de réseau qui doit effectuer les relevés, ou vous demander de les faire. S’il n’arrive pas à obtenir vos relevés d’index, il en fait une estimation. Ensuite, il transmet ces relevés (réels ou estimés) à votre fournisseur, qui établit la facture. Nous vous conseillons de vérifier les relevés repris sur votre facture, en les comparant :

  • aux index indiqués sur votre compteur, soit sur la roulette mécanique, soit sur l’écran digital si vous avez un compteur communicant ;
  • et avec ceux que vous avez éventuellement donnés au gestionnaire de réseau. En cas d’erreur, contactez votre fournisseur.

Les acomptes déjà facturés : vérifiez si tous les acomptes que vous avez payés sont bien déduits. Attention, certains fournisseurs font leur calcul en considérant que tous les acomptes facturés ont été payés. Mais ce n’est pas toujours le cas. Le consommateur qui n’a pas payé un acompte pense alors que la situation est régularisée avec la facture annuelle. Mais des frais de retards lui sont ensuite facturés pour l’acompte impayé.

Le tarif social (1) : certaines allocations donnent droit au statut de client protégé en électricité ou en gaz (CPAS, DG Personnes handicapées, SPF Pension, mutuelle ou AViQ). Ce statut ouvre le droit au tarif social (moins cher que les tarifs commerciaux). Si c’est votre cas, vérifiez s’il est bien appliqué. Si ce n’est pas le cas, demandez une attestation à l’organisme qui vous verse l’allocation ouvrant ce droit.

Les informations administratives : c’est un peu rébarbatif, mais une erreur dans ces informations peut créer des situations compliquées. Mieux vaut s’en rendre compte rapidement ! Vérifiez votre numéro de client, votre numéro de compteur, votre adresse de consommation et votre code EAN (code à 18 chiffres. Il correspond à votre point de fourniture. Vous pouvez le vérifier auprès de votre gestionnaire de réseau, en donnant votre numéro de compteur).

Le type de contrat : votre contrat est-il à prix fixe ou variable ? Est-ce un contrat à durée indéterminée ou déterminée ? Si c’est un contrat à durée déterminée, quand se termine-t-il ? Vérifier ces informations et gardez-les en tête si vous souhaitez comparer les prix pour changer éventuellement de fournisseur.

Bon à savoir : les législateurs fédéraux et régionaux se sont mis d’accord pour que la facture d’électricité et de gaz ne dépasse pas une page recto verso. Si vous souhaitez comprendre en détails le calcul de votre facture, demandez plus d’infos à votre fournisseur.

La facture annuelle : l’occasion de changer de fournisseur ?
La facture annuelle est le moment idéal pour comparer les prix de l’énergie : vous clôturez une année, vous avez donc une bonne idée de ce que vous consommez.
Mais ne changez pas de fournisseur tête baissée, surtout vus les prix actuels. Comparez attentivement les différentes offres et vérifiez votre contrat actuel.  Soyez aussi prudent face aux démarcheurs : ne signez rien immédiatement et prenez le temps de comparer.
Si vous avez un contrat à prix variable, vous pouvez choisir un contrat à prix fixe. Le contrat à prix fixe vous évite de subir d’éventuelles hausses de prix à l’avenir. Mais restez attentif : si les prix baissent, profitez-en et changez de contrat. De même, si vous avez conclu un contrat à prix fixe depuis la hausse des prix, changez de contrat si les prix baissent. Vous pouvez changer de contrat à tout moment, moyennant un préavis d’un mois.
Si vous avez un contrat à prix fixe conclu avant la hausse des prix, conservez-le pour l’instant. Lorsque la fin de ce contrat approchera, comparez la proposition de nouveau contrat de votre fournisseur avec les offres sur le marché.

Je ne peux pas payer ma facture : que faire ?
Si le montant de la facture est trop élevé, contactez rapidement votre fournisseur pour négocier un report ou un plan de paiement. En Wallonie, les fournisseurs ne peuvent pas réclamer de frais administratifs pour la conclusion d’un plan de paiement.
Quelle que soit votre situation, si vous avez besoin d’aide, contactez votre CPAS. Celui-ci peut vous apporter une aide administrative et/ou financière.
En Wallonie, vous pouvez également demander le statut de client protégé conjoncturel si vous rencontrez des difficultés de paiement. Ce statut vous permet de bénéficier du tarif social pendant un an.
À Bruxelles, si vous êtes en défaut de paiement, vous pourrez demander le statut de client protégé si vous rentrez dans les conditions. N’hésitez pas à vous informer auprès d’Infor GazElec.

  • 02/209.21.90·        info@gazelec.info

    En Wallonie, vous pouvez contacter le Service Energie Info Wallonie, qui réouvrira ses permanences à partir du 14 mars

    ·        081/24.70.10

    info@energieinfowallonie.be

 

·        info@gazelec.info

En Wallonie, vous pouvez contacter le Service Energie Info Wallonie, qui réouvrira ses permanences à partir du 14 mars

·        081/24.70.10

info@energieinfowallonie.be