Navigation
Retour à Alimentation

Charcuterie pour enfants : au-delà de l'emballage

Greenpeace Belgique a décidé d'analyser les charcuteries pour enfants. Résultat de l'étude ? Seuls les emballages sont vraiment destinés aux plus petits. La qualité des produits, quant à elle, inquiète l'organisation.


Depuis ce mois de mars, Greenpeace s'est lancé dans une campagne mondiale qui appelle les consommateurs à réduire leur consommation de viande, tout en choisissant un produit de qualité issu d'élevages locaux et écologiques. Dans le cadre de cette sensibilisation, Greenpeace Belgique s'est focalisé sur la charcuterie destinée aux enfants, avec un packaging taillé sur-mesure : Plop, Maya l'abeille, et autres Schtroumpfs figurant sur les emballages.

Analysée en laboratoire, la composition de ces produits ne reflète quasiment aucune différence avec la charcuterie vendue dans les rayons d'à-côté : présence de beaucoup de sel, d'acides gras saturés (la "mauvaise" graisse), de nitrites (qui permettent une couleur rose appétissante) et de phosphates. Ces derniers limitent la quantité de "vraie" viande en retenant l'eau. De fait, la teneur en viande des produits analysés n'est que de 70% en moyenne.

Pour une bonne santé, les nutritionnistes consultées par Greenpeace recommandent l'interdiction de la charcuterie pour les enfants de moins de 18 mois, et une consommation modérée pour les plus âgés.

Une alternative analysée

Les alternatives à la charcuterie sont nombreuses dans les magasins mais pas pour autant plus saines. L'étude s'est également intéressée à un produit végétarien transformé pour ressembler à de la charcuterie. Selon Greenpeace, les valeurs nutritionnelles de ce produit ne sont pas plus intéressantes que celles des charcuteries ordinaires.

Suite à ce rapport, première victoire pour Greenpeace : les charcuteries estampillées Schtroumpfs ne seront plus commercialisées, le fabricant Aubel-Detry et IMPS, le détenteur des droits personnages bleus de Peyo, ayant mis un terme à leur collaboration.

Pour en savoir plus ...