Droits sociaux

Des aides matérielles pour les personnes handicapées en Région bruxelloise

Depuis le 1er janvier, les personnes domiciliées en Région de Bruxelles-Capitale, dont le handicap a été reconnu avant l’âge de 65 ans, doivent s'adresser à leur mutualité pour toute demande d’aides matérielles individuelles.

2 min.
Pour bénéficier d'une aide matérielle individuelle, il faut être reconnu comme personne en situation de handicap avant l'âge de 65 ans.(c)AdobeStock
Pour bénéficier d'une aide matérielle individuelle, il faut être reconnu comme personne en situation de handicap avant l'âge de 65 ans.(c)AdobeStock
Caroline Ena

Caroline Ena

Disposer de matériels spécifiques et d'un logement adapté est très souvent utile, voire indispensable à la personne dont l'autonomie est réduite par le handicap. En complément des remboursements déjà octroyés par l’assurance soins de santé (1), la Région de Bruxelles-Capitale accorde une intervention financière dans l’achat de matériels spécifiques (lire ci-dessous) à certaines conditions. Dorénavant, c'est la mutualité qui analyse les demandes et accorde les interventions financières. L'organisme public Phare n'a plus cette compétence.

Pour bénéficier d'une aide matérielle individuelle, il faut :
• être reconnu comme personne en situation de handicap avant l'âge de 65 ans (NB: des aides matérielles peuvent être accordées après 65 ans pour autant que le handicap ait été reconnu avant cet âge.
• être domicilié en Région de Bruxelles-Capitale.

Toute demande d'aides matérielles doit être introduite auprès de la mutualité. Le conseiller mutualiste fournira les informations nécessaires et formulaires à compléter. Il est possible de se faire accompagner par le service social pour ces démarches. La personne qui souhaite en savoir plus sur son dossier personnel peut contacter la MC par e-mail à aides.individuelles@mc.be ou par téléphone au 02 501 55 44.

Lire aussi :

L'adaptation des pièces de vie peut faire l'objet d'une prise en charge par l'Aviq en Wallonie. De telles aides existent aussi dans les autres régions du pays.

Des aides matérielles pour les personnes handicapées en Wallonie

Quels matériels et aménagements ?

• Les aides aux soins et à la protection personnelle : siège de toilette, de douche et de bain, produits absorbants pour incontinence…
• Les aides au déplacement : adaptations de la voiture, chien-guide, tricycle…
• Les aménagements et adaptations de la maison : adaptation des pièces de vie, lit électrique, élévateur d'escalier, barres d'appui…
• Les aides à la communication : ordinateur, tablette, matériel braille…
• L’entretien et/ou la réparation de certains matériels d’aide matérielle.

Bon à savoir

Des aides matérielles sont aussi accordées en Wallonie, en Communauté germanophone et en Flandre. Mais chaque entité dispose de sa propre réglementation.

• De nouveaux produits d'aides à la mobilité sont pris en charge par l'assurance obligatoire régionale pour les Bruxellois (canne sur roues, seconde voiturette, aides à la propulsion). C’est aussi le cas pour l'entretien et la réparation des aides à la mobilité. Les personnes qui s'adressaient à Phare pour ces aides doivent s'adresser à leur bandagiste qui fera le nécessaire auprès de leur mutualité.

• Les néerlandophones domiciliés en Région bruxelloise ont le choix entre deux systèmes:
- celui de la Région bruxelloise. Dans ce cas, ils doivent s'adresser à leur mutualité,
- celui de la Flandre. Dans ce cas, la demande est à introduire auprès de l'agence flamande pour la personne handicapée.

>> Pour contacter le Service social de le MC : appeler le 02 501 58 30 (de 9h à 12h30), envoyer un mail à servicesocial.bxl@mc.be ou se rendre en agence MC (avec ou sans rendez-vous). Consulter les horaires des permanences du service social


(1) L'assurance obligatoire régionale intervient dans le coût des aides à la mobilité (voiturette, cadre de marche…) et l'Inami octroie un forfait incontinence.

Pour des aides matérielles plus accessibles

Dans son mémorandum rédigé à l'attention des partis politiques, Altéo demande que les aides matérielles soient accessibles à toutes les personnes en situation de handicap, quel que soit l’âge auquel est reconnu leur handicap. La MC, quant à elle, place l'autonomie de la personne parmi ses priorités pour une société en bonne santé. Elle plaide notamment pour renforcer financièrement le secteur des aides et soins à domicile qui permet le maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie.