Navigation
Retour à Lectures

Mille morceaux et un tas de questions

Un roman, parfois, ça vous change la vie. La situation vécue par un personnage de fiction peut faire écho à une expérience de lecteur. Raconter des histoires, c'est faire passer des messages. L'asbl Infor Drogues l'a bien compris et a décidé de renouveler sa collaboration avec l'auteur Nicolas Ancion. Ensemble, ils proposent "En mille morceaux". Le public cible ? Les 15-17 ans.


Franck, Greg, Léa, Karine, Erik … Certains sont potes, d'autres se croisent dans la cours de récréation. Leur point commun ? Tous connaissaient Jessica. La jeune fille est morte. On ne connaît pas la cause de son décès. Accident ? Maltraitance ? Overdose ? Suicide ? La disparition de Jessica agit comme un électrochoc sur tous ces jeunes. C'est le moment pour eux de s'interroger sur leur vie et sur leurs repères. Chacun est amené à soulever sa propre trappe. "En mille morceaux" est un roman qui offre un miroir aux jeunes lecteurs. Sans jugement, il invite à se poser des questions propres à l’adolescence, à prendre conscience de certaines pratiques, de certaines prises de risques ou de consommations excessives.

La démarche a déjà fait mouche

Interpeller par le roman. Infor Drogues a déjà testé la formule avec "J'arrête quand je veux!", un récit autour du jeu vidéo déjà rédigé par Nicolas Ancion et destiné au moins de 12 ans. Un site internet a été mis en ligne en parallèle à la publication de l'ouvrage. Pour préparer son travail, l'écrivain liégeois s'était rendu dans de nombreuses classes de l'enseignement primaire. "À cet âge, les enfants n'ont que très peu d'inhibitions, c'est très facile de discuter avec eux et pratiquement tous jouaient aux jeux vidéo. Pour préparer "En mille morceaux", j'ai réitéré la démarche et je me suis vite rendu compte que j'allais devoir procéder autrement car, à l'adolescence, on ne parle pas en public de ce qui touche. Et les pratiques des ados sont bien plus diverses que celles des plus jeunes. Je me suis ainsi basé sur plusieurs types d'expériences pour imaginer mon récit. Différentes expériences et différents personnages. Ensuite, j'ai proposé le roman aux adolescents et leur ai demandé si mes personnages étaient crédibles. À ce moment, la discussion a pu avoir lieu car ils ne parlaient pas d'eux. On abordait des thèmes importants à travers mes personnages". Par contre, l'idée d'associer un site internet au roman a été maintenue.

Prolonger la réflexion en ligne

Sur www.enmillemorceaux.be, le lecteur trouve des informations supplémentaires sur les personnages, il a accès à leurs profils sur les réseaux sociaux, à certaines de leurs conversations par sms, à des vidéos. Il peut se mettre dans la peau d'un personnage et, via des tests et des questions, voir comment il aurait réagi face à certaines situations vécues par les héros du roman. Le jeune n'a pas été touché par un personnage par hasard. Il peut ainsi, de manière individuelle, aller plus loin dans son questionnement. Il sera également orienté vers des outils utiles. Le site contient aussi des fiches pour les enseignants qui souhaiteraient travailler les thématiques abordées dans le livre en classe. Avec, comme but, de sensibiliser sans s'appesantir.

Pour en savoir plus ...

À propos d'Infor Drogues

Le travail de l'asbl est, avant tout, axé sur la prévention. Aux yeux de l’association, le produit consommé n'est pas la source du problème, il faut par contre contextualiser la consommation de drogues et prendre conscience des causes de la consommation. L'idée étant d'offrir une vision alternative à la vision prohibitionniste. Infor Drogues offre un soutien via des permanences téléphoniques et des dialogues par internet. Il est également possible de rencontrer quelqu'un pour faire le point. De la documentation et des supports pédagogiques sont aussi disponibles.

Plus d'infos : Infor-Drogues asbl • 19 rue du Marteau, 1000 Bruxelles • 02/227.52.52 • courrier@infordrogues.be • www.infordrogues.be