Navigation

© Loriana Binato - FRW
Photo illustrant la publication de la Fondation rurale de Wallonie, résultat d'un concours qui s'est déroulé en 2017. © Loriana Binato - FRW
Photo illustrant la publication de la Fondation rurale de Wallonie, résultat d'un concours qui s'est déroulé en 2017.

"Ensemble pour des villages vivants", voilà l'idée à l'origine de la Fondation rurale de Wallonie. L'organisme qui assure des missions de service public soutient le développement des régions rurales. Une question vient de le mobiliser : "comment une commune rurale peut-elle anticiper le vieillissement de la population ?"


Le baby-boom se mue en papy-boom, ce n'est plus une fiction. Les perspectives démographiques sont claires : la population va vieillissante. La Fondation rurale de Wallonie a souhaité se pencher sur cet "enjeu de société majeur", même s'il n'aura pas la même ampleur sur l'ensemble du territoire wallon. Dans sa récente publication sur le sujet, on apprend en effet que les 65 ans et plus seront plus présents d'ici 2035, dans les communes proches de la frontière française, dans le nord de la province du Luxembourg, dans l'est de la province de Liège et au sud de Charleroi. Ces aînés seront par contre moins nombreux dans le sud de la Province du Luxembourg, dans le Condroz et au sud du Brabant wallon. En cause, "des phénomènes d'ordre culturel, naturel et migratoire".

Quoiqu'il en soit, la tendance est générale – bien au-delà de l'échelle régionale – et s'accompagne de nombreux défis notamment en milieu rural. Là, l'accès aux commerces, aux services d'aide, aux soins… pâtit de l'éloignement. Là plus qu'ailleurs, d'après la Fondation, les collectivités seront amenées à développer des solutions alternatives. Certaines sont déjà en marche. La publication de la Fondation à destination des acteurs communaux, en cite de nombreuses. Elles vont de l'organisation de visites hebdomadaires aux personnes isolées (Croix-Rouge), au maintien d'une épicerie de village par une coopérative de bénévoles (Meix-Devant-Virton), en passant par la mise sur pied d'un guichet – www.santeardenne.be – pour lutter contre la pénurie de médecins généralistes (Province du Luxembourg).

Le milieu rural n'est pas sans "atout pour bien vieillir", observe la Fondation : "L'échelle du village ainsi que la persistance d'une culture de la solidarité peuvent faciliter l'accès de la personne âgée à un soutien de proximité." Pour appuyer cette solidarité locale, les communes ont à jouer un rôle. Elles peuvent activer de nouvelles solidarités, adapter leur offre touristique, renforcer le commerce local, soutenir la labellisation de services qui améliorent le quotidien des seniors, etc. Et le citoyen peut y participer aussi. Les Conseils consultatifs communaux des aînés relèvent de ces lieux de débat et d'initiatives à investir.

Pour en savoir plus ...

Fondation rurale de Wallonie • 081/26.18.82 • www.frw.be (publication téléchargeable)