Navigation
Retour à Vivre ensemble et citoyenneté

La débrouille de bénévoles pour les migrants

© Belga Thierry Roge © Belga Thierry Roge

Quatre "invités", ce soir, chez cette habitante de Saint-Gilles à Bruxelles. Ils sont Éthiopiens. De tout petits sacs au dos. Ils sont jeunes, une fille et trois garçons, avec la force de la détermination pour rejoindre l'Angleterre, malgré la grande précarité de leurs situations.


Leurs corps sont frêles. Leur quotidien fragile. Ils ont "une mini chance de passer, une 'chance' de mourir – comme leur ami tué dans une bagarre hier à Gand - et beaucoup de chances de revenir au point de départ…", explique leur logeuse du jour. Elle se montre impressionnée par ces jeunes gens, obnubilés par l'espoir de grimper dans un camion qui leur permettra de quitter le Continent, confrontés à une Europe "peu accueillante", chez qui le découragement ne peut s'installer. Même s'il fait de petites apparitions dans un regard triste… Chaque jour, depuis plusieurs semaines maintenant, ils sont quel - ques 300 Erythréens, Soudanais, Éthiopiens, Guinéens… accueillis chez des particuliers à Bruxelles, Ottignies, Anvers, Charleroi, Namur, Liège… Hébergeurs, chauffeurs volontaires à l'appui. Au coeur de ce dispositif de solidarité, l'organisation et la tenacité des bénévoles qui dispatchent les personnes. Quotidiennement, sur la plateforme Facebook (Hébergement Plateforme Citoyenne), un sondage récolte les possibilités. 

Hébergeur/euse, chauffeur/ euse, ceux qui continuent l'hébergement se manifestent avant 17h si possible. Et le processus de répartition s'enclenche. La veille, à 22h45, "mission accomplie", le Parc Maximilien est vide. Chacun pourra dormir au sec. L'efficacité logistique n'enlève rien à la grande humanité qui transparaît dans les échanges. "On ne ressent pas de stress, pas de pression. La gestion apparaît calme et paisible", observe notre logeuse venue chercher ses "invités", après un coup de fil pour fixer le rendez-vous et confirmer qu'elle ouvrira bien ses portes, ce soir.

Plus de 20.000 citoyens participent à cette plateforme de soutien aux migrants. Hébergeurs, chauffeurs mais aussi donateurs de vêtements, de nourriture… ou sympathisants, dans l'espoir que les pouvoirs publics prennent le relais.

Pour en savoir plus ...

www.bxlrefugees.be et page Facebook "Hébergement Plateforme Citoyenne"