Navigation
Retour à Vivre ensemble et citoyenneté

L'égalité des sexes progresse

© iStock © iStock

Si les inégalités entre les femmes et les hommes tendent à diminuer, l'orientation n'est pas identique dans tous les domaines de la vie. La gent masculine, par exemple, s'occupe de moins en moins des enfants.


Trois ans après leur dernière édition, l'European Institute for Gender Equality a analysé les statistiques de l'année 2015 pour son nouveau baromètre concernant l'égalité hommefemme. Dans celui-ci, la Belgique se hisse au 7e rang avec un score de 70,5 points – sur un maximum de 100 points – et une très légère augmentation de 0,3. Au-dessus de la moyenne des 28 États membres de l'Union européenne, la Belgique a encore (beaucoup) de retard sur le top 3 monopolisé par la Suède (avec 82,6 points !), le Danemark et la Finlande.

Plusieurs secteurs sont analysés pour établir ces résultats. Avec 2,9 points de mieux, le secteur du pouvoir enregistre la meilleure augmentation belge par rapport à 2012. Mais c'est également celui où la marge de progression est la plus grande : l'égalité homme-femme n'y est chiffrée qu'à 53,4% ! Les inégalités de genre affichent également une diminution dans le domaine de l'argent et du travail avec respectivement 87,5 et 73,8 points en 2015. Elle stagne par contre au niveau de la connaissance (71,1) et de la santé (86,3). C'est cependant dans ce domaine que l'égalité des sexes atteint pratiquement la perfection : elle peut se targuer d'un score de 98 points concernant l'accès aux soins de santé dans notre pays.

Avec des hommes qui se permettent plus de loisirs et moins de tâches ménagères, l'unique secteur où l'égalité homme-femme diminue en Belgique – et dans la majorité de l'UE – est celui du "temps". Elle pointe à 65,3 points en 2015, alors qu'elle affichait un score de 71,8 en 2012 et 74,3 en 2005 !