Retour à International

Un ambassadeur contre la faim

© Entraide et Fraternité © Entraide et Fraternité


Cinq ans après le séisme qui tua 250.000 personnes et en blessa des centaines de milliers, Haïti tente toujours de panser ses plaies. Mais, en marge de cet effort qu'on peut presque assimiler à une reconstruction d'après-guerre, le pays a surtout besoin de quitter sa pauvreté structurelle. La capacité de résistance à l'adversité des Haïtiens est bien connue, mais elle ne suffit pas. C'est pourquoi Entraide et Fraternité lance un appel à tous les sympathisants pour consacrer Joachim Sanon, un paysan du cru, "ambassadeur de la lutte contre la faim" auprès d'Alexander De Croo, ministre fédéral de la Coopération au développement.

Derrière cet appel au petit geste symbolique et concret(1), l'ONG catholique de coopération au développement entend en réalité relancer l'intérêt du public en faveur des pays en développement et attirer l'attention sur les mécanismes qui les maintiennent dans la précarité. Parmi ceux-ci, l'agriculture industrielle, exige - ante en terres et en énergie, est l'un des facteurs clés parce qu'elle prive très souvent les petits paysans de l'exercice de leurs droits économiques et politiques. Au travers des 150 ONG locales qu'elle soutient dans le monde, Entraide et Fraternité tente tout particulièrement de favoriser les techniques agroécologiques, simples et peu coûteuses, qui aident au repeuplement des campagnes et à l'autonomie financière des cultivateurs.

C'est dans ce sens que Joachim Sanon, actif au sein de l'ONG haïtienne Vedek, est appelé à devenir l'"ambassadeur" de la lutte contre la faim. Son image et son histoire servent de support aux collectes de fonds, aux animations et aux prières organisées dans les paroisses jusqu'à la fin de la période de Carême (5 avril), en solidarité avec tous les paysans du Sud.


(1) Signature de la pétition sur www.luttecontrelafaim.org

Pour en savoir plus ...

www.entraide.be • 02/227.66.80