Navigation
Retour à Habitat

Développement durable : se loger sur un terrain commun

© Simon Fusillier © Simon Fusillier

La Fondation pour les Générations Futures a remis cette année son Grand Prix au Community Land Trust Brussels (CLTB). Douze candidats concourraient pour cette distinction. Elle met à l'honneur des initiatives durables en Belgique. Le choix de récompenser CLTB pointe la nécessité de trouver des solutions innovantes et créatives pour se loger décemment en ville.


La Fondation pour les Générations Futures concentre son travail sur la transition vers un mode de développement soutenable. Elle est active dans les trois régions du pays. Il y a dix ans, elle a créé son Grand Prix, avec pour dessein de mettre à l'honneur des entreprises, des associations et des initiatives exemplai - res et inspirantes, et qui réussissent à intégrer le principe du déve - loppement durable au quotidien. Cette année, le jury a choisi de récompenser Community Land Trust Brussels (CLTB). Ce n'est un secret pour personne, se loger décemment et pour un prix démocratique dans la Capitale est devenu chose presque impossible. CLTB permet à des familles à bas revenus de devenir propriétaire de leur logement sans devoir acheter le terrain. C'est le Community Land trust qui l'acquiert, le possède et le gère. Et cela grâce, notamment, à l'intervention de la Région bruxelloise. En contrepartie, les propriétaires acceptent, lorsqu'ils veulent changer de logement, que le prix de vente soit plafonné afin de permettre à d'autres ménages d'avoir accès à une habitation à prix abordable. La vision de l'habitat est aussi participative. Les futurs propriétaires sont formés. Ils apprennent à bien connaitre leur logement et à, par exemple, consommer l'énergie de manière responsable. Les conseils d'administration sont composés d'un tiers des représentants d'habitants, d'un tiers de représentants du quartier et des associations et d'un tiers de représentants des pouvoirs publics. Le projet est né aux États-Unis, il y a une quarantaine d'années. Le CLTB en est la première concrétisation en Europe continentale. La Fondation pour les Générations Futures a souligné qu'"en plus du droit au logement, la CLTB ga rantit une mixité sociale et une forte cohésion sociale. Grâce à un investissement initial de fonds publics, la CLTB parvient à réduire le prix d'achat des habitations, génération après génération. C’est ce qui rend le concept viable à long terme”. Dans les discours prononcés lors de la cérémonie de remise de prix, on retiendra cette phrase : "il faut réussir pour persévérer". Aujourd'hui, CLTB, c'est 270 familles impliquées autour de huit projets et d'une centaine de logements.