Retour à Environnement

Deux combats en dialogue

© iStock © iStock

En choisissant pour thème "le mouvement social face à l’urgence écologique" pour sa 97e Semaine sociale ouverte à tous, le MOC ne pouvait tomber plus à pic. On y commentera, sans nul doute, la façon dont la transition peut éviter de peser sur les plus pauvres et les plus fragiles.


Il y a quelques mois, les Gilets Jaunes belges ont envahi l’espace public à partir d’une revendication portant sur la difficulté de payer les factures énergétiques. Un peu plus tard, la déferlante climatique – plus jeune que jamais – s’est invitée dans les rues des grandes villes du pays. Entre les deux phénomènes, il y a bien plus qu’un hasard de calendrier. Il y a, surtout, l’urgence d’un dialogue et d’une interpellation réciproque, potentiellement capables d’accoucher du renforcement des luttes des uns et des autres. 

C’est bien ce que vise le Mouvement ouvrier chrétien (MOC) qui, les 17 et 18 avril prochains, organise à Charleroi sa 97e  Semaine sociale autour des réponses que les mouvements sociaux peuvent – ou pas ? – donner aux urgences environnementales. "La question écologique, qui est plus large que  strictement environnementale, ébranle la notion de croissance économique mais aussi l’ensemble du pacte social né de l’Après-guerre, explique Anaïs Trigalet, chargée de mission au MOC. Elle amène les forces syndicales et les mouvements sociaux à se positionner sur ces enjeux. Encore faut-il disposer des outils nécessaires à la réflexion et à l’action : le but de ces deux journées".

Le mercredi 17, quatre courants de pensées seront décryptés et débattus avec des invités belges et internationaux : transition juste, décroissance, éco-socialisme et écologie sociale. Quelle est leur analyse de la situation actuelle ? Que proposent-ils ? Le jeudi 18, les cadres et les permanents du mouvement (et toute personne extérieure intéressée) seront invités à un forum et une table-ronde. Là aussi, quatre approches : l’action syndicale environnementale en entreprise, les luttes écologiques pour la santé, l’agroécologie féministe en République dominicaine et l’action directe non-violente (inspirée par la Zone à défendre – ZAD – de Haren).

Pour en savoir plus ...

Plus d'infos et réservations : www.moc.be ou 02/246.38.43