Navigation
Retour à Pensions

De nouvelles restrictions pour les pensions légales

© Philippe Turpin-Belpress © Philippe Turpin-Belpress

Le relèvement progressif de l’âge légal de la pension de retraite de 65 à 67 ans, décidé par le Gouvernement Michel, a fait beaucoup parler de lui. D'autres modifications en matière de pension sont passées plus inaperçues. Elles concernent notamment la pension anticipée et la pension de survie. Tour d'horizon.


1. Pension de retraite : 66 ans en 2025 et 67 ans en 2030

L'âge légal de la pension de retraite – pour les personnes qui ont travaillé en tant que salarié, indépendant et/ou fonctionnaire – est désormais fixé à :

  • 65 ans pour les pensions qui prennent cours au plus tard le 1er janvier 2025,
  • 66 ans pour les pensions qui prennent cours entre le 1er février 2025 et le 1er janvier 2030,
  • 67 ans pour les pensions qui prennent cours au plus tôt le 1er février 2030.

Les conditions de carrière complète restent actuellement identiques : l'équivalent de 45 années de travail (soit 14.040 jours au maximum pris en considération pour le calcul de la pension).

2. Pension anticipée : conditions de plus en plus strictes

Les conditions d’âge et de carrière de la pension anticipée ont été déjà revues sous le gouvernement Di Rupo.

Le gouvernement Michel a poursuivi cette logique de restriction. Notez qu'il ne faut pas confondre la pension anticipée et la prépension, appelée aujourd’hui le RCC (Régime de chômage avec complément d’entreprise). La pension anticipée fait partie des pensions légales. Le statut social de la personne est identique à celui d'un pensionné. Tandis que le prépensionné relève du système du chômage (1).

Concernant la pension anticipée, le tableau ci-contre résume les changements. Pour y voir plus clair :

ANNÉES CONDITION D'ÂGE CONDITION DE CARRIÈRE EXCEPTION POUR LES CARRIÈRES LONGUES  
2016 62 ans 40 années

60 ans si 42 années de carrière
Ou 61 ans si 41 années de carrière

Conditions fixées par le gouvernement Di Rupo
2017 62 ans et 6 mois 41 années

60 ans si 43 années de carrière
Ou 61 ans si 42 années de carrière

Conditions fixées par le gouvernement Michel

 

 

2018 63 ans 42 années

60 ans si 43 années de carrière
Ou 61 ans si 42 années de carrière

2019 63 ans 42 années

60 ans si 44 années de carrière
Ou 61 ans si 43 années de carrière

Notez qu’il existe des exceptions permettant d’obtenir la pension anticipée et des mesures transitoires pour les personnes proches de l’âge de la retraite.

Pour savoir si l'on est concerné par ces mesures, il est possible de contacter pour les salariés : l’Office national des pensions (ONP); pour les indépendants l’Inasti ou pour les fonctionnaires le Service des pensions du secteur public au numéro unique 17.65. Vous pouvez également vous adresser au service pension de la MC (voir coordonnées ci-dessous).

Avant d'opter pour un départ anticipé, il peut aussi être utile de se renseigner sur le montant de la pension. Cela évitera les mauvaises surprises. Le service pension de la MC peut vous fournir une estimation.

3. Pension de survie : 55 ans à partir de 2030

Les types de pensions mentionnés ci-dessus concernent les travailleurs. Mais il existe aussi une pension légale octroyée au veuf/à la veuve d'un travailleur, sous certaines conditions. Cette pension a connu deux grosses modifications en 2014 (2). La première a introduit une "allocation de transition" d'une durée de 12 mois (sans charge d’enfant) ou de 24 mois (avec charge d’enfant), pour les conjoints survivants qui ne remplissent pas les conditions d’âge.

La seconde consistait en un relèvement de l’âge auquel on peut bénéficier de la pension de survie. À partir de 2015, le relèvement de l’âge s'effectue de manière progressive pour aboutir à 50 ans en 2025 (jusqu'en 2015, c'était 45 ans). Et, dernièrement, la loi du 10 août 2015 poursuit cette progression pour atteindre 55 ans en 2030.

Efficacité ?

Le point commun de l'ensemble de ces mesures, c'est le prolongement de la disponibilité des personnes sur le marché de l'emploi. On peut s'interroger sur l'efficacité de ces mesures. Sans aménagement des fins de carrière, sans accompagnement des travailleurs âgés et tout au long de la vie professionnelle, sans une dynamique proactive en matière d'emplois de qualité…, il sera difficile d'amener les travailleurs à rester activement sur le marché de l'emploi. Et à s'y trouver bien.


Service pension

Toute information complémentaire peut être obtenue auprès du service pension de votre mutualité. Pour connaître les coordonnées du service proche de chez vous, appelez gratuitement le 0800 10 9 8 7, envoyez un courriel à servicepension@mc.be ou surfez sur www.mc.be.