Retour à Maladies chroniques et handicap

Une activité de volontariat en période d’invalidité

par Point Info Malades Chroniques -

© MAXPPP BELGAIMAGE © MAXPPP BELGAIMAGE

Votre question : Je suis ce que l’on appelle une malade chronique. Depuis trois ans, je suis indemnisée par la mutuelle. Je sens que je ne pourrai plus travailler car mon corps ne me le permet plus. Mais, j’ai encore un peu d’énergie et je tourne en rond chez moi. J’ai été éducatrice et j’aimerais être utile aux autres. Puis-je exercer une activité bénévole ? Que dois-je faire pour ne pas perdre mon statut d’invalide ?


Notre réponse

Lorsqu’on a connu une vie professionnelle épanouissante, il est souvent frustrant de ne plus pouvoir exercer son métier. Vous avez des compétences et de l’énergie disponible pour les autres et il nous semble tout à fait positif de les mettre à contribution.

Voici nos conseils :

> Veillez à votre santé avant tout ! Parlez de votre souhait d’activité volontaire à votre médecin traitant ou spécialiste. Ensemble, essayez de déterminer le type d’activité compatible avec votre état de santé : types de tâches, durée… Tentez aussi de déterminer les signes qui peuvent indiquer que votre corps atteint ses limites.

> Trouvez une activité de volontaire à la hauteur de vos attentes et capacités actuelles. La Plate-forme francophone du volontariat dispose de plusieurs centres d’orientation en régions bruxelloise et wallonne. Des permanences sont organisées pour vous orienter et vous aider à choisir l’activité volontaire qui vous conviendra le mieux (lire notre article : "Les défraiements possible du volontaire"). Par ailleurs, Altéo et Énéo sont des mouvements sociaux proches de la MC. Etant donné vos compétences d’éducatrice, leurs publics (les aînés, les personnes malades ou en situation de handicap), pourraient vous intéresser. La mise en œuvre de leurs activités implique l’engagement de volontaires. N’hésitez pas à les contacter pour connaître leurs possibilités : www.alteoasbl.be et www.eneo.be.

> Préservez votre statut auprès de la mutualité en période d’invalidité. Il est essentiel que votre choix de devenir volontaire ne vous pénalise pas. Ayez comme principe que chaque activité que vous souhaitez entreprendre doit être autorisée par le médecin-conseil de votre mutualité. Spécifiquement pour une activité organisée dans le cadre de la loi sur le volontariat, il n’est plus obligatoire d’obtenir une autorisation de votre médecin-conseil.

Cependant, nous vous le recommandons fortement. En effet, cette autorisation vous offre une meilleure protection juridique et vous permettra d'éviter des surprises désagréables. Le médecin-conseil jugera si l'activité volontaire est compatible avec votre état général de santé. Il vous suffit d’envoyer au service médical de votre mutualité régionale le formulaire-type "Demande d'autorisation pour le travailleur volontaire en incapacité de travail" (demandez-le à votre conseiller mutualiste ou téléchargez-le sur www.mc.be/Que faire en cas de.../Maladie ou accident/Incapacité de travail). Dans certains cas, votre médecin-conseil prendra contact avec vous pour vous rencontrer avant de se prononcer.

Point Info Malades Chroniques

Consultez de nombreuses informations spécifiques sur www.mc.be/maladie-chronique.

Vous aussi, posez votre question par e-mail à maladie-chronique@mc.be. Précisez vos nom, adresse légale ou numéro de registre national. Un relais vers votre mutualité régionale pourra être organisé si nécessaire.