Retour à Maladies chroniques et handicap

Diabète : les premiers signes

par Point Info Malades Chroniques -

C’est un taux de glucose excessif dans le sang qui objective la manifestation de la maladie.
© Pixabay C’est un taux de glucose excessif dans le sang qui objective la manifestation de la maladie.
© Pixabay

Votre question : À l’occasion d’une action de sensibilisation, j’ai appris que j’étais dans les groupes à risque au niveau du diabète de type 2. Que dois-je faire pour que la maladie ne se déclenche pas ? Quels en sont les symptômes ? Que dois-je faire s’ils apparaissent ?


Notre réponse

Le diabète de type 2 est une maladie caractérisée par un taux trop élevé de glucose dans le sang (hyperglycémie chronique). Il est principalement dû à un état de résistance à l’insuline puis secondairement à un manque de sécrétion par le pancréas. L’insuline est une hormone qui régule le taux de sucre dans le sang. Ce type de diabète résulte de la combinaison de facteurs génétiques, du mode de vie, et surtout du surpoids ou de l’obésité.

Symptômes et diagnostic

Apparaissant progressivement, les symptômes sont divers et chaque patient en développe l’un ou l’autre : fatigue constante, augmentation de la faim et de la soif, troubles de la vision, bouche sèche, envie fréquente d'uriner, mauvaise cicatrisation, infections plus fréquentes, etc.

Ces signes arrivent souvent tardivement alors que la maladie est présente depuis parfois de nombreuses années sans manifestation apparente. C’est pourquoi le diagnostic de cette forme de diabète est souvent tardif et posé lors d’une prise de sang ou à l’occasion de l’apparition d’un des symptômes précités. C’est un taux de glucose excessif dans le sang qui objective la manifestation de la maladie.

Prévenir le développement de la maladie

Bien qu’appartenant à un groupe à risque, il est possible de retarder l’apparition des symptômes du diabète de type 2 en adoptant un mode de vie sain et en diminuant le surpoids. Voici quelques conseils.

Opter pour une alimentation saine : privilégier les aliments riches en fibres, préférer les aliments et les plats les moins transformés par l’industrie, réduire les aliments riches en "mauvaises" graisses/sucre/sel, varier l’alimentation, limiter la consommation d’alcool, etc.

Pratiquer une activité physique : tous les jours, pendant 30 minutes. Cela favorisera l’élimination du sucre dans le sang.

Arrêter de fumer : le tabac n’a pas d’influence directe sur le diabète mais affecte le corps qui, lorsque la maladie se déclare, en accentue les symptômes.

En suivant ces conseils, il est possible d’atteindre et de stabiliser un poids "sain" (calculez votre indice de mas se corporelle sur le site de l’ABD (1)). Retrouvez d’autres conseils sur le site www.mangerbouger.be (2). Un suivi diététique personnalisé est également conseillé, faites valoir votre avantage MC en la matière (3).

Que faire lorsque le diagnostic est confirmé ?

Le diabète est une maladie chronique dont on ne guérit pas, on vit "avec". Une fois le diagnostic posé, il est essentiel de bien suivre les conseils médicaux et paramédicaux (infirmier-éducation, podologue, diététicien). Il sera nécessaire de surveiller le taux de sucre et d’adapter les habitudes. En Belgique, les patients diabétiques bénéficient d’une bonne prise en charge (trajets de soins, remboursements, etc.).

Dans certaines situations, garder des habitudes de vie saines pourra parfois suffire à équilibrer un taux de glucose. Échanger avec d’autres personnes diabétiques et solliciter le soutien de ses proches peut aussi s’avérer utile.


Votre avis nous intéresse

Durant le mois de novembre, l’espace interactif du Point info malades chroniques est dédié au diabète :

  • participez à notre sondage ;
  • partagez votre expérience ;
  • chattez avec nos invités le mercredi 23 novembre entre 12h30 et 13h30.

Rendez-vous sur www.mc.be/votreavis
En collaboration avec l’Association belge du diabète.

Point Info Malades Chroniques

Consultez de nombreuses informations spécifiques sur www.mc.be/maladie-chronique.

Vous aussi, posez votre question par e-mail à maladie-chronique@mc.be. Précisez vos nom, adresse légale ou numéro de registre national. Un relais vers votre mutualité régionale pourra être organisé si nécessaire.