Navigation
Retour à Bien-être à domicile

Un lieu pour innover sous l'égide de la MC

© Créagora © Créagora

Les automobilistes qui empruntent la E411 et passent à la hauteur de Namur (Champion) auront sans doute remarqué le nouveau bâtiment sorti de terre en quelques mois. Inauguré en cette mi-septembre, l'infrastructure se met à vivre. Elle a été conçue pour développer de l'innovation sociale, en matière de santé et d’autonomie des personnes au quotidien.


L'initiative revient aux huit mutualités chrétiennes francophones et germanophone. Elle se nomme Créagora pour refléter deux axes qui la caractérisent : création et agora, soit innovation et rassemblement. Le lieu se veut en effet un carrefour de rencontres. Entre les mutualités, leurs services sociaux, leur centre d'appel, leurs partenaires comme les mouvements de seniors (Énéo), de personnes malades, valides et handicapées (Altéo), de jeunes (Jeunesse & Santé). Mais aussi avec des acteurs du domicile qui fournissent aide, soins, conseils d'adaptation, matériel de soin, téléassistance... Cela fourmille déjà dans cet espace de synergie. Et l'intention est d'intensifier encore la dynamique.

Les portes de Créagora sont ouvertes à des partenaires externes : monde académique, pouvoirs publics, hôpitaux, start-ups, associations… Le futur parc d’activités namurois orienté vers la santé (Care-Ys) qui se développera à proximité, laisse d’ailleurs entrevoir des synergies prometteuses. "Nous souhaitons que Créagora devienne un carrefour où se croiseront l’expertise MC avec celle d’acteurs externes impliqués dans l’innovation et l’économie sociale", commente Elisabeth Degryse, secrétaire nationale de la MC.

Ainsi ce nouveau bâtiment a été pensé et conçu pour favoriser les échanges formels et informels entre occupants : des plateaux larges, des salles de réunion, des espaces de co-working et de formations, le tout réuni par un axe central conçu pour servir d'agora.

Derrière l'infrastructure se trouve la volonté de la MC d'apporter de nouvelles réponses à des défis importants de notre temps, en matière de santé et d'autonomie des personnes. Il s'agit de renforcer l'entreprenariat social pour envisager adéquatement et durablement l'augmentation des besoins de soins spécifiques et de soutien quand l'âge le nécessite, quand la maladie s'installe de manière chronique, quand l'incapacité de travail guette...