Retour à Services

Avantages sociaux et aides aux familles

Les pensions alimentaires impayées représentent un problème majeur pour les familles monoparentales – dont les femmes sont majoritaires. Le Service des créances alimentaires (Secal) peut leur octroyer des avances à condition de ne pas bénéficier de ressources supérieures à 1.800 euros par mois. Vie Féminine exige un accès universel à ce service, indépendamment des revenus.

En savoir plus

Le 1er janvier est traditionnellement une date charnière à laquelle des mesures entrent en vigueur ou des montants de référence sont revalorisés. Étant donné que le gouvernement fédéral est entré en affaires courantes, l’application de plusieurs mesures est cependant retardée. C’est le cas de l’augmentation de la durée du congé d’adoption, de l’introduction d’un congé parental d’accueil familial et de la possibilité, pour un travailleur âgé de 65 ans ou plus (non pensionné), de bénéficier d’une indemnité en cas d’incapacité de travail et ce, pendant maximum 6 mois (1).

En savoir plus

À partir du 1er janvier prochain, quatre systèmes de prestations familiales cohabiteront dans notre pays. Un principe de base pour tous : c'est le domicile de l'enfant (selon l’inscription au registre de la population) qui détermine désormais le système qui lui est appliqué. Et un message commun adressé aux parents : aucune démarche n’est nécessaire. Le paiement des allocations familiales ne sera pas interrompu. Le point sur ce qui change (ou pas), région par région.

En savoir plus

Pour les personnes qui perçoivent des prestations sociales, la vie en couple, en famille ou en colocation est, le plus souvent, synonyme de perte importante de revenus. En cause : le statut de cohabitant qui imprègne les réglementations sociales. Depuis quelques années, ce statut revient au centre des critiques. Le Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale, organe interfédéral de dialogue et de recommandations, appelle les politiques à une réflexion approfondie de ce statut. Objectif : davantage d'équité et une adaptation aux réalités d'aujourd'hui.

En savoir plus
  1. L’index est un mécanisme qui permet d’adapter automatiquement au coût de la vie les salaires, les pensions et les allocations sociales. Une corbeille, composée d’environ 500 produits et services, permet de vérifier dans quelle mesure le coût de la vie augmente. En raison du dépassement de l'indice-pivot au mois d’août 2018, les prestations sociales ont augmenté de 2% le 1er septembre 2018. La précédente indexation datait de juin 2017.
En savoir plus