Navigation
Retour à Avantages MC

En convalescence, le plaisir de la table

© Nivezé © Nivezé

Après un traitement médical, une intervention chirurgicale ou lorsque la maladie chronique affaiblit l'organisme, séjourner en centre de convalescence apporte de nombreux bienfaits tant sur le plan physique que moral. Au centre de convalescence et de vacances de la Mutualité chrétienne à Spa Nivezé (1), toute l'équipe met les petits plats dans les grands pour mettre les résidents en appétit et les aider à reprendre des forces.


Pour se remettre sur pied, rien de tel que bien se nourrir. À Séjours & Santé Spa Nivezé, on prépare une cuisine savoureuse et familiale et on ne lésine pas sur la qualité des aliments. "Le service diététique établit des menus sains, équilibrés et variés, précise Alain Langer. Il veille au respect des régimes alimentaires éventuels et prévoit aussi des repas adaptés pour les résidents qui souffrent de troubles de déglutition et/ou de mastication".

Comment se déroulent les repas ?

Catherine Domken, diététicienne, nous éclaire : "Le matin, le petit déjeuner est servi au restaurant sous forme de buffet. Seuls les convalescents ayant besoin d'une aide complète pour leur toilette ou alimentés par sonde entérale mangent en chambre. Le midi, un menu chaud est servi à table. Les plats ne sont pas à la carte mais on propose toujours une alternative, par exemple une viande à la place d'un poisson, pour contenter les goûts de chacun. Le soir, il y a un potage frais et une assiette froide et les personnes qui le souhaitent peuvent  se servir au buffet froid varié. Deux soirs par semaine, un repas chaud simple est proposé".

Grand âge et dénutrition 

"Il n'est pas rare que les personnes âgées qui viennent en convalescence soient en situation de dénutrition ou de carences alimentaires même lorsqu'elles sont en surpoids, s'émeut Catherine Domken. Ces situations impliquent de notre part une vigilance accrue dès l'entrée au centre. On observe ce que la personne mange,  en quelle quantité. On essaie d'identifier avec elle l'origine de la perte de poids. Est-ce un affaiblissement soudain lié à la maladie ? Un manque général d'appétit ? Une perte de goût ? Etc. On demande aux proches comment les repas sont préparés et donnés à la maison.  Souvent, on se rend compte que les problèmes alimentaires ne sont pas récents".

La diététicienne enchaîne : "Ici on chouchoute les résidents pour leur redonner le goût de manger, les réhabituer à des repas savoureux, à des mets variés. D'ailleurs, la plupart quittent le centre requinqués". "Bien évidemment, nous espérons que les bienfaits nutritionnels engrangés se prolongent par la suite, ajoute Alain Langer. Durant le séjour, la diététicienne se tient en tout cas à la disposition des résidents pour toute question ou conseil. Le cas échéant, si la personne le souhaite, notre assistante sociale peut entreprendre des démarches en vue d'organiser la livraison de repas ou de courses à domicile après la sortie".

Un cadre propice à la bonne fourchette

"Les repas sont des moments importants qui rythment la journée. Nous attachons une grande importance à ce que les résidents puissent les prendre au restaurant. Ils font connaissance à table, se retrouvent dans des activités, prennent un verre en terrasse ou à la cafétéria. Cela rompt la solitude et crée des liens, fait remarquer Alain Langer. "S'ils ne peuvent se déplacer seuls vers le restaurant, le personnel d'accueil va les chercher et les ramener dans leur chambre", explique-t-il.

Le restaurant, parlons-en. Entièrement insonorisé et réaménagé avec soin en 2015, il invite incontestablement à la détente et à la convivialité. "Un lieu calme, lumineux et coloré, un mobilier design, un service chaleureux, cela stimule l'appétit et  donne envie de rester à table, de bavarder avec les autres convives. La rénovation est une réussite de ce point de vue", se réjouit Alain Langer. 

Dans le même  esprit, les invités des convalescents bénéficient d'un accueil soigné (2). À midi, pour plus d'intimité, le résident et ses proches peuvent partager un repas dans une salle à manger à part. Le soir, c'est dans des espaces cosy aménagés dans le restaurant principal qu'ils peuvent souper ensemble.


Pour en savoir plus ...

>> Pour en savoir plus sur la convalescence :

  • s'adresser aux conseillers mutualistes,
  • téléphoner au 0800 10 9 8 7 ou
  • surfer sur www.mc.be

Et les vacanciers ?

Qu'ils séjournent seuls, en famille ou en groupe, les vacanciers de passage à Nivezé sont également choyés à table. Une partie du restaurant leur est consacrée et l'équipe en cuisine leur réserve des surprises culinaires. Deux fois par an – en automne et au printemps – le centre organise d'ailleurs un week-end gastronomique à leur intention. Des plaisirs de bouche au cœur de l'Ardenne qui rencontrent un franc succès !