Navigation
Retour à Soins dentaires

Prendre soin de ses dents pour préserver sa santé

© Belpress © Belpress

Notre bouche et nos dents sont constamment sollicitées. Se brosser les dents deux fois par jour et utiliser des brossettes ou le fil dentaire est indispensable pour les débarrasser des bactéries. Mais se rendre régulièrement chez le dentiste est tout aussi important pour repérer d'éventuels problèmes et les soigner avant qu'ils ne s'aggravent. On ne le sait sans doute pas assez : des caries non traitées ou des gencives qui saignent affectent la santé du corps en général.


"Je n'ai pas le temps". "Je n'ai pas de problèmes aux dents". "J'ai peur que le dentiste me fasse mal". "C'est trop cher". "Je ne sais plus quand je suis allé la dernière fois. Le temps passe si vite". "Je ne connais pas de dentiste". "Je n'ai plus besoin de consulter car je porte des prothèses dentaires"…

Les motifs invoqués ne manquent pas pour "justifier" le fait de ne pas consulter régulièrement (ou pas du tout) un dentiste. Les statistiques attestent d'ailleurs de cette réalité : près de 6 adultes sur 10 (59% exactement) n'ont eu aucun contact avec le dentiste en 2017 (1). C'est ce que révèle l'analyse des attestations de soins dentaires des membres de la Mutualité chrétienne qui résident en Wallonie ou en Région bruxelloise. Ce résultat est interpellant. En effet, depuis l'entrée en vigueur du "trajet de soins buccaux", en 2015, la population est régulièrement sensibilisée à l'importance de consulter chaque année le dentiste. Ce trajet de soins implique que, pour la plupart des soins dentaires, le remboursement est moins élevé lorsque l'on n'a pas bénéficié d'une prestation en dentisterie durant l’année civile qui précède. On aurait donc pu s'attendre à une fréquentation accrue des dentistes ces dernières années. C'est malheureusement l'inverse qui se produit (53% d'adultes sans contact avec le dentiste en 2016). Pourtant, l'adage "mieux vaut prévenir que guérir" prend tout son sens dans le domaine de la santé bucco-dentaire.

La bouche, miroir du corps

"Trop peu de gens réalisent l’impact de la santé bucco-dentaire sur la santé générale, fait remarquer Diane Van Cleynenbreugel, membre de la Commission nationale dentomutualiste pour la Chambre syndicale dentaire. Des caries dentaires non soignées ou des maladies parodontales (des gencives) causent d’importantes douleurs et souffrances. Elles altèrent l’alimentation, l’élocution, la qualité de vie et le bien-être".

Par ailleurs, une bouche en mauvaise santé peut avoir un impact négatif sur les maladies générales et leur traitement. "Les maladies bucco-dentaires sont associées à d’autres maladies non transmissibles telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires et respiratoires ainsi que les cancers gastro-intestinaux et du pancréas, précise Diane Van Cleynenbreugel. Certaines de ces corrélations vont dans les deux sens. Par exemple, une gencive qui saigne non traitée peut déséquilibrer davantage la glycémie de la personne diabétique. Inversement le diabète – dont le traitement améliore le taux de glucose dans le sang – favorise l’apparition de maladies parodontales".

"Il n’est jamais trop tôt ni trop tard pour prendre soin de votre bouche. Votre corps vous remerciera !" C'est en substance le message que lance la Chambre syndicale dentaire à l’occasion de la Journée mondiale de la santé bucco-dentaire. "Certains signes comme le saignement des gencives, leur gonflement ou une plaie qui ne guérit pas, sont des signes qui devraient amener à rapidement consulter", plaide Diane Van Cleynenbreugel.

De nos jours, 80 % des personnes de plus de 35 ans souffrent d’une maladie de la gencive. Quant aux caries non soignées, elles représentent la maladie la plus répandue au monde, mais aussi celle qui pourrait être le plus facilement évitée. "En un mot comme en cent, une bouche saine est la meilleure des préventions contre les maladies bucco-dentaires et les complications de santé qui en découlent", explique la dentiste. Pour s'assurer de la bonne santé de ses dents, consulter son dentiste au minimum une fois par an à l'âge adulte (2) fait partie des recommandations communément admises dans les milieux scientifiques et médicaux.


Pour en savoir plus ...

>> Pour plus d'infos sur la santé dentaire, lire les nombreuses pages que la MC consacre à ce sujet sur www.mc.be/dento