Santé mentale

Chacun cherche son psy

Ce n’est un secret pour personne, la santé mentale de la population a pâti de la pandémie. Bonne nouvelle : après des débuts laborieux, la réforme des soins psychologiques est sur les rails ! En Marche fait le point sur ses aspects pratiques.

2 min.
(c)AdobeStock
(c)AdobeStock
Candice Leblanc

Candice Leblanc

Qui peut aller voir un psy ?

Tout le monde ! Les soins psychologiques dont il est question ici s’adressent aussi bien aux enfants, aux adolescents qu’aux adultes.

S’agit-il de séances individuelles ou en groupe ?

Les deux. En fonction de vos besoins et des possibilités offertes par le réseau de santé mentale de votre région (1), les interventions peuvent prendre la forme de séances en tête-à-tête avec le psychologue ou l’orthopédagogue (2) – à son cabinet de consultation, par visioconférence, voire dans votre environnement – ou de groupes de parole, animés par un professionnel.

Pour quel type de problème ou objectif de “traitement” ?

Le nouveau système distingue deux types de soins : 

  • Les soins psychologiques de 1re ligne proposent des interventions de courte durée et/ou de faible intensité, qui permettent de maintenir ou de retrouver un bien-être psychologique satisfaisant. Cette 1re ligne est accessible directement, sans prescription médicale.
  • Les soins spécialisés s’adressent aux personnes ayant besoin d’interventions plus spécialisées en raison d'une problématique psychique sous-jacente plus complexe. Une dépression sévère, par exemple. Ces soins sont accessibles suite à un bilan fonctionnel (3), réalisé dès la première séance par le psychologue et un médecin, en concertation.

Combien ça va me coûter ?

  • 11 euros pour une séance individuelle (sauf la première séance de 1re ligne, qui est gratuite !),
  • 4 euros pour les bénéficiaires de l’intervention majorée (BIM),
  • 2,50 euros pour une séance de groupe.

Le reste sera payé au(x) prestataire(s) par l’Assurance soins de santé.

À combien de séances aurai-je droit à ce tarif ?

Tout dépend de la catégorie d’âge, du type de séances et du type de soins. Commençons par les soins de 1re ligne :

  • Les jeunes ont droit à 10 séances individuelles ou 8 séances en groupe maximum par an.
  • Les adultes bénéficient de ces tarifs à hauteur de 8 séances individuelles ou de 5 séances en groupe maximum par an.

Les soins spécialisés sont plus étendus :

  • 10 à 20 séances individuelles ou 15 séances en groupe maximum par an pour la catégorie “enfants et adolescents”.
  • 8 à 20 séances individuelles ou 12 séances en groupe maximum par an pour la catégorie “adultes”. 

Puis-je aller voir n’importe quel psy ?

Non. Pour pouvoir bénéficier de ces tarifs et de ces séances, vous devez aller voir un psychologue ou un orthopédagogue clinicien qui fait partie d’un réseau local de santé mentale ayant signé la nouvelle convention avec l’Inami. Pour l’animation des séances de groupe, ces professionnels peuvent s’associer à d’autres acteurs de l’aide et des soins (médecins, experts du vécu, etc.), eux aussi liés à ce même réseau.  

À qui m’adresser pour prendre rendez-vous ?

Deux options. Vous vous adressez

  • soit directement à un psychologue ou un orthopédagogue clinicien et vous lui demandez s’il fait bien partie d’un réseau de santé mentale ayant signé la nouvelle convention ;
  • soit au coordinateur ou à la coordinatrice du réseau de votre zone. Voici la liste des contacts :

tableaux psy