Navigation
Retour à Prévention

Le cancer de la peau : informer pour mieux prévenir

Ma peau, ma santé est le dernier ouvrage de la Fondation contre le cancer. Cette publication – réalisée en collaboration avec différents experts issus de plusieurs universités – se veut un outil clair, complet et accessible dédié au cancer de la peau.


Actuellement, un Belge sur cinq est touché par un cancer de la peau. En 2034, le nombre de cancer de la peau aura sans doute triplé. Et on estime à 3 milliards d’euros les coûts du cancer de la peau dans les vingt prochaines années. L’an dernier, le coût de l’ensemble des cas de cancer de la peau s’élevaient à plus de 100 millions d’euros. Des constats et des projections qui interpellent. La Fondation contre le cancer nous apprend également que sur une période de cinquante ans, une prévention primaire du cancer de la peau est susceptible de sauver près de 4.000 vies en Belgique. Investir dans un ouvrage d’information s’impose comme une nécessité.

Ma peau, ma santé informe le patient et toute personne concernée par les cancers de la peau et la prévention UV. On y trouve, par exemple, des explications détaillées sur les effets d’une exposition prolongée du soleil sur la peau. L’occasion de remettre quelques pendules à l’heure : oui, on attrape des coups de soleil dans l’eau ; oui, chaque coup de soleil a des conséquences définitives sur notre peau ; non, faire des pauses régulières pendant l’exposition ne permet pas d’éviter les coups de soleil…

On y lit également avec attention l’important chapitre consacré aux dangers des bancs solaires. En la matière, la Belgique est l’un des plus mauvais élèves de la classe européenne. Un Belge sur sept âgé entre 15 et 65 ans utilise un banc solaire. Et six utilisateurs sur dix y recourent au moins dix fois par an. L’ouvrage fait le point sur le développement des cancers, le dépistage, le diagnostic et le traitement. Et insiste beaucoup sur l’importance de l’auto-inspection et des techniques de protection des ultraviolets.

Autre public visé par le livre : les étudiants et professionnels de la santé. On y découvre pléthore de données historiques et techniques sur les rayonnements, les ultraviolets, l’indice UV, le rôle de la vitamine D sur la structure de la peau, l’évolution des protections naturelles et des canons de beauté, l’impact de l’amincissement de la couche d’ozone sur la peau…

Un chapitre est consacré aux témoignages de deux jeunes femmes touchées par un cancer de la peau.

Pour en savoir plus ...

Ma peau, ma santé – guide sur le cancer de la peau et sa prévention • éd. LANNOO • 2016 • 216 p. • 19,99 EUR