Navigation
Retour à Médecine

Un conte pour apprivoiser la drépanocytose

Plus fort que la hyène • Joseph Ndwaniye • Illustrations d'Anne-Marie Carthé • Éd. La cheminante Jeunesse • 2018 • 64 p • 8 EUR. Plus fort que la hyène • Joseph Ndwaniye • Illustrations d'Anne-Marie Carthé • Éd. La cheminante Jeunesse • 2018 • 64 p • 8 EUR.

Il n'est pas toujours facile de trouver les mots justes avec les enfants qui souffrent, qui posent des questions sur leur maladie. Joseph Ndwaniye, infirmier à l'unité de greffe de moelle osseuse et de cellules souches aux Cliniques St-Luc à Bruxelles et écrivain, a puisé dans son expérience et sa culture pour écrire un conte plein d'espoir pour les enfants auxquels la vie impose une sagesse précoce.


Gato a 12 ans. D'origine rwandaise, il vit à Bruxelles, entouré de ses parents et de sa grande sœur. À l'école, il est victime de moqueries de ses camarades qui l'accusent de "carotter". Gato n'a pourtant pas envie de leur expliquer sa maladie. Une maladie du sang qui provoque de fréquentes crises de douleurs dans tout son corps, le fatigue énormément et le fragilise par rapport aux infections. Une maladie qui lui impose de nombreuses contraintes : boire beaucoup d'eau, éviter les gros efforts, ne pas s'exposer aux fortes chaleurs ni au froid…

Le diagnostic de drépanocytose est tombé lorsque Gato était petit. Le Docteur Globile, comme l'a affectueusement surnommé le jeune garçon, avait alors trouvé les mots simples pour lui expliquer sa maladie : "Tes globules rouges ont pris la forme d'un croissant de lune, ce qui les rend rigides. Ils peuvent être bloqués dans les petits tuyaux qui transportent le sang et ça fait mal. C'est à cause de cela que tu es vite essouflé".

Gato se confie à Madame Sophie, son éducatrice. Il lui raconte qu'à 6 ans, il a eu la joie de passer les vacances chez son grand-père, au pays des mille collines. Depuis lors, Gato ne quitte plus l'inanga que le vieil homme lui a offert et appris à jouer. Le son de l'instrument et le souvenir des histoires racontées làbas l'aident à traverser sa maladie qui se fait plus sévère au fil du temps. Une bonne nouvelle éclaire enfin la vie du jeune adolescent : la moelle osseuse de sa grande sœur est compatible pour une greffe… Au bout de cette épreuve qui va l'obliger à une longue hospitalisation en chambre stérile et à de fréquentes prises de sang, l'espoir d'une vie de meilleure qualité et d'un nouveau voyage au pays des mille collines…

"Le soir, après mon travail, j'ai souvent besoin de coucher sur papier ce que j'ai vécu à l'hôpital, confie Joseph Ndwaniye. J'ai eu l'idée de transposer mes textes pour faire découvrir la drépanocytose à travers les yeux d'un enfant. La littérature a ce côté magique de faire voyager l'imaginaire".

Plus fort que la hyène sensibilise avec délicatesse à cette maladie héréditaire. Mais en abordant la transmission de la culture et des valeurs d'une gé nération à l'autre et en invitant à la confiance et au dialogue, l'histoire est bel et bien universelle.

Pour en savoir plus ...

Plus fort que la hyène • Joseph Ndwaniye • Illustrations d'Anne-Marie Carthé • Éd. La cheminante Jeunesse • 2018 • 64 p • 8 EUR

10 livres offerts !

La Cheminante Jeunesse et En Marche ont le plaisir d’offrir Plus fort que la hyène à 10 lecteurs membres de la MC. Pour tenter de recevoir un exemplaire par tirage au sort, envoyez un courriel à enmarche@mc.be pour le lundi 2 juillet au plus tard, avec en objet "concours Hyène". Indiquez vos coordonnées complètes : nom, prénom, numéro de membre MC et adresse. Les gagnants seront prévenus par courriel et recevront le livre par courrier à l'adresse indiquée.