Navigation
Retour à Médias

Le jeu vidéo s'invite au musée

© Pixabay © Pixabay

En 2018, les musées namurois d'archéologie et des arts décoratifs se rassembleront au sein du pôle culturel des Bateliers. Dans ce cadre, la ville de Namur lance jusqu'au 20 juin un appel aux candidatures pour le projet Videomuz, précédemment expérimenté à Mons. Objectif : rassembler une équipe de citoyens volontaires pour créer un jeu vidéo amateur autour des collections muséales namuroises.


"Je cherche trois objets chacun liés à un pays, à toi de les retrouver dans l'Artothèque. Pour t'aider, je te donne les drapeaux correspondant à leur origine".

Cette première épreuve inaugure l'ArtoQuest – projet pilote de Videomuz – créé avec l'Artothèque de Mons. L'Artothèque, c'est le lieu qui abrite les collections des musées montois. L'ArtoQuest est un jeu vidéo pour ordinateur, en 2D. On y joue via le site www.arto-quest.com.

Son scénario place le joueur dans la peau d'un jeune stagiaire, employé à l'Artothèque. Pour résoudre les énigmes qui se présentent à lui, il parcourt virtuellement différents espaces du musée, à la recherche d'indices. L'épreuve finale, elle, ne pourra être résolue qu'en se rendant en chair et en os à l'Artothèque.

La genèse d'un projet

Videomuz a été imaginé suite à la découverte par PointCulture et l'ASBL Arts&Publics du travail sur les jeux vidéo amateurs mené par Pierre-Yves Hurel – chercheur à l'ULg.

"Ce projet de création de jeu amateur autour des musées émane d'une réflexion autour de la qualité de la médiation culturelle via les outils numériques, explique Jacques Remacle  de l'ASBL Arts& Publics. Nous avons constaté la rapide évolution des techniques numériques et la difficulté, pour les musées, de concevoir des outils pérennes. En imaginant un jeu vidéo basé sur le musée et ses collections, notre objectif était de créer un outil original pour pousser les gens à franchir les portes du musée."

Pour créer l'ArtoQuest, un appel à participation a réuni une quinzaine de volontaires âgés de 17 à 72 ans. Parmi eux, des profils assez divers : visiteurs de musées assidus, mordus de jeux vidéo ou simples curieux…

Selon leurs  compétences et leurs envies, certains se sont attelés à la construction du scénario, d'autres à l'aspect plus technique du jeu. Le tout sous la houlette de Pierre-Yves Hurel, responsable de l'interaction entre le groupe et les équipes scientifiques du musée.

Namur remet le couvert

Intéressées par l'expérience montoise, les autorités muséales namuroises ont souhaité la reproduire dans leur ville. "Le musée de l'archéologie de Namur abrite les trouvailles réalisées lors des fouilles de la région namuroise. Il rassemble des objets de la préhistoire et des périodes gallo-romaine et mérovingienne. Quant au musée des arts décoratifs, il présente des œuvres des 17, 18 et 19e siècles. Ni l'un ni l'autre n'offrent des collections parmi les plus accessibles" exprime Sabrina Warny, médiatrice culturelle à la Ville de Namur.

Le jeu représente un moyen de faire découvrir les musées à des gens qui n'en sont pas des adeptes. De plus, par cette entremise, on insuffle déjà de la vie à l'intérieur des musées, actuellement en rénovation. Les participants auront la chance de découvrir les collections et le nouveau pôle muséal avant l'ouverture."

D'autres musées de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont d'ores et déjà exprimé leur souhait de s'inscrire dans le projet  Videomuz. À terme, PointCulture et Arts&Publics désirent rassembler tous les jeux créés sur une plateforme internet, en accès libre. Elle offrirait  en outre  des informations supplémentaires sur les œuvres d'arts découvertes via les différents jeux.

Pour en savoir plus ...

Service Culture de la Ville de Namur

  • 081/24.60.30
  • sabrina.warny@ville.namur.be

Envie de participer ?

Les ateliers seront organisés plusieurs samedis matin dès septembre 2017. Ils se dérouleront à l'Hôtel de Ville de Namur, aux Bateliers (rue Joseph Saintraint) et au musée archéologique actuel (rue du Pont).

La méthode de travail est collective et basée sur l’utilisation d’un logiciel qui ne nécessite pas de connaissances particulières. Les ateliers seront animés par Pierre-Yves Hurel – spécialiste des jeux amateurs, chercheur à l'ULg et chef de projet à Arts&Publics.

Profils recherchés  :

De 16 à 77 ans ! Les mordus de musées et / ou de jeux vidéo sont les bienvenus. L'esprit créatif est une qualité recherchée, tout comme l'envie de découverte et le désir de partage.

Les inscriptions se clôtureront le mardi 20 juin 2017. Le nombre  de places est limité. Les participants retenus seront informés dès le jeudi 29 juin par courriel. Pour les participants mineurs, une attestation parentale sera demandée.

Inscriptions via le formulaire http://bit.ly/Videomuz