Navigation
Retour à Médias

Human Flow, un long périple vers des frontières fermées

© Human Flow © Human Flow

L'artiste Ai Weiwei connaît une renommée internationale en matière d'art contemporain, avec des oeuvres marquantes par le militantisme qui s'en dégage. Aujourd'hui, le dissident chinois a choisi la caméra. Dans un film aux qualités esthétiques indéniables mais avec le réalisme du documentaire, il cherche à atteindre l'humanité logée en chacun de nous.


Voir "Human flow" permet de ne pas nous immuniser contre la souffrance humaine. Celle d'aujourd'hui. Celle qui est à nos portes, coincée aux pieds de l'Europe. Celle qui atteint des millions d'êtres humains (65 millions). Les images de Ai Weiwei et de son équipe emmènent à Lesbos (une île grecque, devenue principale porte d'entrée des migrants en Europe en 2015-2016), à Dadaab (au Kenya, où se trouve "le plus grand camp de réfugiés" au monde), à la frontière entre l'Afghanistan et le Pakistan, en Turquie, en Italie... À l'écran, le résultat d'une cruauté sourde : pas de sang, pas de cris… mais l'injustice frappante pour ceux qui sont nés du mauvais côté d'une frontière. Là où il est devenu impossible de vivre, avec la guerre, la famine, les bouleversements climatiques… "Nous sommes des humains. Europe ne nous renvoie pas en enfer", prie une foule de jeunes hommes, munis de fragiles cartons dressés comme un ultime recours à qui pourra les entendre.

Jeunes, enfants, vieillards, hommes et femmes… la caméra les rend bien réels, chacun singulier, mais dans un mouvement commun. Parqués dans des camps de réfugiés surpeuplés, lancés sur les routes incertaines, bloqués aux frontières hérissées de barbelés… on perçoit l'amplitude du drame vécu par tant de personnes. Quelle force les anime pour ainsi tout laisser vers un avenir incertain ! Elles sont superbes ces images d'étendues immenses où se perdent ici une fragile barque bondée de Human Flow, un long périple vers des frontières fermées L'artiste Ai Weiwei connaît une renommée internationale en matière d'art contemporain, avec des oeuvres marquantes par le militantisme qui s'en dégage. Aujourd'hui, le dissident chinois a choisi la caméra. Dans un film aux qualités esthétiques indéniables mais avec le réalisme du documentaire, il cherche à atteindre l'humanité logée en chacun de nous. Film-documentaire monde, là des rangées de tentes abris temporaires qui se font perpétuels. Derrière l'esthétique des prises de vue, la dénonciation de la violence majeure de notre époque envers ces réfugiés, à qui notre système refuse la dignité humaine.

Au terme de cette longue projection, un sentiment d'impuissance. Au moins notre humanité aura-t-elle été touchée, notre conscience secouée à nouveau. Autrement que par les reportages flashs dont nos écrans regorgent.

Pour en savoir plus ...

Human Flow de Ai Weiwei • version originale en anglais sous-titrée fr/nl • 2017 • 140 min • Sortie en Belgique, le 24 janvier 2018.

CONCOURS : 10x2 places pour l'avant-première belge

Belga Films et En Marche vous offrent des places pour l'avant-première belge de Human Flow, en présence du réalisateur Ai Weiwei.

Date: 10 janvier 2018 à 19h30.

Lieu: Bozar, salle Henry Le Boeuf, rue Ravenstein 23 à 1000 Bruxelles.

Pour participer au concours, envoyez un mail à enmarche@mc.be avant le 5 janvier au plus tard, avec en objet "concours Human Flow".

Indiquez vos coordonnées complètes : nom, prénom, numéro de membre MC et adresse.

Les gagnants seront prévenus par e-mail.