Navigation
Retour à Médias

Ceci n'est pas En Marche ! ...

En Marche qui, comme le souhaitaient ses fondateurs en mai 1948, traduit dans son nom En Marche qui, comme le souhaitaient ses fondateurs en mai 1948, traduit dans son nom "la volonté d'avancer encore et toujours sur la voie du progrès social".

... d'Emmanuel Macron mais le site du journal belge En Marche. Sur un ton bien belge, voici ce que la rédaction de votre journal a tenu à préciser aux distraits. Un clin d'oeil qui s'affiche en pop up sur le site www.enmarche.be.


Eh oui, la toile est vaste et mondialisée. L'internaute est parfois distrait. Et le Belge a l'esprit taquin. Entre en-marche.fr et enmarche.be, certains ont confondu. Et si la plupart se sont vite rendus compte de leur erreur de destination, quelques-uns ont interpellé la rédaction de votre journal En Marche pensant s'adresser au mouvement du politicien, désormais président de la République française, Emmanuel Macron.

Petite anecdote statistique : au lendemain de l'annonce par la presse du lancement du mouvement macronien, un pic de fréquentation inhabituel s'affiche sur notre site. Derrière ces visites éclairs – une moyenne de 10 secondes – des internautes géolocalisés en France. Sans doute cherchent-ils à s'informer sur les intentions du candidat et de ses troupes. Sans doute repartent-ils déçus.

Autre anecdote téléphonique, cette fois : quelques jours avant le premier tour des élections françaises, une dame française résidant à Bruxelles – charmante au demeurant – appelle le journal en vue d'urgemment lui permettre de voter. À cause d'un déménagement, elle ne s'est pas inscrite sur la liste des électeurs. Force est de constater que ceci n'est pas un canular. Comme la proposition de soutien du maire d'un petit village français.

Puis, il y a ces petits sourires qui accompagnent depuis quelques mois, les visages des collègues, des proches, des lecteurs quand ils s'enquièrent de savoir "comment va En Marche ?".

Pour rebondir sur l'actualité avec humour et mieux orienter les distraits, nous avons outillé enmarche.be d'un clin d’oeil – aux allures belges – gag et surréaliste. Un pop up en référence à l'oeuvre du célèbre peintre René Magritte accueille l'internaute pour sa première visite sur le site.

Lecteurs, ne vous y trompez pas non plus : le journal que vous tenez dans vos mains, est bien celui qu'édite la MC chaque quinzaine. Le bien nommé En Marche qui, comme le souhaitaient ses fondateurs en mai 1948, traduit dans son nom "la volonté d'avancer encore et toujours sur la voie du progrès social".