Navigation
Retour à Expositions

Bienvenue dans notre futur

© Europaexpo © Europaexpo

À quoi ressemblera notre quotidien en 2030 ? Comment se nourrira l'homme du futur ? Comment se soignera-t-il ? Comment communiquera-t-il ? Etc. Une exposition en partenariat avec l'Université de Liège explore notre avenir, pas si lointain. Un coup d'œil prospectif passionnant.


Des méduses comme nourriture ? Pour nourrir l'ensemble de la population et dans le même temps, protéger la terre, notre alimentation se doit d'évoluer. Insectes, algues… font déjà l'objet de préparations pour nos menus de demain. Consommer des méduses pourrait être aussi à l'agenda de nos papilles. La FAO (organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture) le recommande. En effet, elles prolifèrent avec le réchauffement des eaux et sont bourrées de protéines. Sans compter les propriétés médicales de l'animal aux vertus anesthésiantes.

Au volant sans permis ? La voiture autonome est déjà en gestation. Elle prendra sans doute la route à l'horizon 2040. Il n'est donc pas certain que "les enfants qui naissent aujourd'hui devront passer leur permis de conduire". Sans doute, le conducteur devrat-il s'habituer alors à lâcher prise sur la définition de ses trajets. Les véhicules connectés emprunteront l'itinéraire le plus indiqué en fonction de paramètres comme la densité du trafic.

Un tee-shirt connecté à l'hôpital ? Un vêtement capable de prendre le pouls, la tension artérielle, la température d'un malade et, sans fil, d'inscrire ces données dans un dossier médical, voilà ce que l'on demandera peut-être de porter lors d'un séjour hospitalier, dans le futur. La technologie existe et est à l'essai. Comme celle du "sol intelligent", qui assistera le patient dans ses déplacements nocturnes et, en cas de chute, alertera le personnel soignant.

Voilà trois exemples, parmi de nombreux autres, de ce qui nous attend demain et que l'exposition J'aurai 20 ans en 2030 présente. De l'habitat à l'espace en passant par la mobilité et la télévision, les avancées scientifiques vont bon train. Le parcours du visiteur sera riche en découvertes. Un hommage est rendu aux scientifiques des siè- cles passés, en particulier de l'ULg.

Sans doute le visiteur ne pourra-t-il pas quitter la gare de Liège Guillemins, où l'expo prend place, sans un certain trouble. 2030, c'est relativement proche comme date. Et les perspectives sont fascinantes, tout autant que questionnantes. "La science sans conscience n'est qu'une ruine de l'âme", peut-on d'ailleurs lire dans une bulle de réflexion qui parsème l'expo.

Découvrir les possibilités… et les risques

"L'homme a toujours été capable du meilleur comme du pire, à travers ses créations." Et "chaque technologie présente deux faces. L'une instruit, soigne, libère. L'autre détruit et asservit": l'expo n'élude pas les réflexions éthiques, sans alourdir le parcours. Sur la médecine de réparation, qui se mue en médecine d'augmentation. Sur la société du contrôle où une surveillance constante de tous, par tous, au travers des technologies est rendue possible. Sur l'intelligence artificielle et son pouvoir, sa capacité à "dépasser" le cerveau humain… Etc. 

L'expo interroge aussi le désir d'immortalité de l'homme. Un espace est consacré à l'"une des plus grandes questions de la vie" : la mort. Témoignages d'expérience de mort imminente à l'appui (ces patients en mort cérébrale, qui "se réveillent"). 

Sur un rythme soutenu

Chaque espace mettra l'esprit du visiteur en éveil, sollicité par les nombreux écrans, les images qui défilent et quelques expériences interactives. Le tout avec un fond sonore adapté à l'ambiance de l'espace d'exposition. Il y en a douze. Il sera préférable de "picorer" ici et là en fonction de son intérêt, plutôt que de s'imaginer parcourir de bout en bout l'ensemble. À moins d'y consacrer un temps certain.

En bout de course, l'expo aura réussi la gageure de susciter l'enthousiasme pour l'avenir, sans candeur. Le visiteur en ressort davantage conscient des risques et des possibles. Voilà qui participe à relever l'un des défis importants de notre temps : éviter l'opacité et la concentration des connaissances, éveiller la curiosité collective et susciter l'intérêt citoyen.

Pour en savoir plus ...

J'aurai 20 ans en 2030 

jusqu'au 30 juin, tous les jours de 10 à 18h30

tarifs différents lu/ve (14 EUR – 10 EUR de 8 à 18 ans et étudiants) et we/jours fériés (16 EUR – 11 EUR de 8 à 18 ans et étudiants)

Liège Guillemins Gare TGV

Infos : www.europaexpo.be – 04/224.49.38.