Recherche :

Loading

La rédaction

Newsletter

Nous contacter

Une erreur dans votre adresse postale ?
Signalez-le

Actualité

Culture

International

Mutualité Service

Santé

Société

Nos partenaires

Visitez le site de la Mutualité chrétienne

Thérapies et techniques médicales

L’analyse de sang L’analyse d’urine Comprendre l’anesthésie L’anesthésie sous hypnose L’échographie La mammographie La polysomnographie La radiographie La spiromérie pour détecter les affections respiratoires


  • La phagothérapie au service des grands brûlés (6 février 2014)
    Combattre une infection en s'aidant de son prédateur naturel. Voilà, en substance, en quoi consiste la phagothérapie. En étudiant ces “bactériophages”, l'Hôpital militaire Reine Astrid (HMRA) cherche à compléter son arsenal pour contrer les infections résistantes aux antibiotiques. Infections qui ne font pas de vieux os, selon les chercheurs de l'institution, qui observent l'efficacité des phages in vitro. Mais il reste du chemin à parcourir…

  • Vous avez dit “psychomotricien” ? (5 septembre 2013)
    Sur prescription d’un médecin généraliste, d’un pédopsychiatre, d’un neurologue, ou à la suggestion d’un instituteur…, il est parfois conseillé aux parents d’emmener leur enfant auprès d’un psychomotricien. Il peut être aussi suggéré à une personne plus âgée d’expérimenter ce type de prise en charge. Il ne s’agira pas de suivre une initiation sportive quelconque ou une psychothérapie. Mais bien d’une prise en charge paramédicale où le corps – souvent remisé au second plan – joue là un rôle central.

  • Animaux contre les maux (16 avril 2012)
    Les animaux sont parfois bien davantage que de fidèles amis de l'homme. Dans certaines cas, ils rendent de précieux services aux âmes qui vont mal ou aux personnes souffrant d'un handicap. Mais cette aide n'a rien d'inné chez eux et ne s'improvise pas.

  • La kiné vestibulaire, un traitement efficace (6 octobre 2011)

    Vertiges, troubles de l’équilibre, mal des transports, malaise dans un environnement en mouvement… : très souvent, ces symptômes difficiles à supporter peuvent être traités en rééduquant l’oreille interne, un des principaux centres de l’équilibre du corps.

  •  Prothèses de hanche : un petit couac (2 décembre 2010)

    Récemment, on a pu lire dans l’un ou l’autre média – davantage au nord du pays – que certains patients devraient être réopérés de la hanche en raison d’un problème technique lié à certains modèles de prothèses. En réalité, cette intervention ne sera heureusement nécessaire que pour un groupe très restreint de patients.

  • Dompter la douleur par l’hypnose (1er avril 2010) et Quand l'hypnose entre en salle d'op (1er avril 2010)

    S’il est évident que la douleur est d’abord une expérience sensorielle, il ne faut pas sous-estimer sa charge émotionnelle. C’est pour cela qu’un état de conscience modifiée par l’hypnose peut aider à la dominer.

  • L’anesthésie sous hypnose (2 décembre 2004)

    Mise au point en 1992 au CHU de Liège, l’hypnosédation est une technique qui utilise l’hypnose au moment de l’anesthésie.

  • Il était une fois… un foie (18 mars 2010) ►Lire aussi : Quand la vie et la mort se touchent du doigt

    Pour le sauver d’une mort quasi-certaine, Stéphanie a fait le don de son foie à son père, Guillaume. Aujourd’hui, celui-ci veut témoigner : on peut “bien vivre” une maladie lourde et en retirer une nouvelle esthétique de vie. Récit d’une bataille familiale contre le cancer, victoire à la clef…

  • L’analyse de sang (15 novembre 2001)

    L’analyse de sang, un examen médical de base, permet au médecin qui vous le prescrit d’obtenir des informations précieuses sur votre état de santé.

  • L’analyse d’urine (6 mars 2003)

    L’analyse urinaire permet de déceler un taux trop élevé de substances minérales ou la présence anormale d’autres résidus dans le corps humain. Elle apporte ainsi des éléments intéressants de diagnostic d’une maladie ou d’un problème de santé et constitue donc un examen médical de base incontournable.

  • Comprendre l’anesthésie (19 février 2004)

    Aujourd’hui, on ne peut envisager les soins médicaux et les interventions chirurgicales sans l’anesthésie. Cette technique est devenue, au fil du temps, une spécialité médicale à part entière.

  • L’échographie (5 septembre 2002)

    Un examen diagnostique basé sur l’utilisation d’ultrasons. Simple, indolore et sans effet nocif, cet examen est utilisé pour explorer les tissus mous.

  • La mammographie (17 janvier 2002)

    La mammographie est l'examen de référence en matière de surveillance et de dépistage du cancer du sein.

  • La polysomnographie (18 septembre 2003)

    Vous ronflez de manière intempestive, vous pensez souffrir d’apnées du sommeil, vous êtes insomniaque? Votre médecin traitant ou votre pneumologue vous proposera sans doute de contrôler tous ces troubles par un examen spécifique: la polysomnographie.

  • La radiographie (21 mars 2002)

    Découverte il y a pourtant plus de 100 ans, la radiographie garde un intérêt diagnostique indéniable dans beaucoup de domaines de la médecine.

  • La spirométrie pour détecter les affections respiratoires (18 mars 2004)

    Environ 7% de la population souffre d’asthme et plus de 600.000 Belges vivent avec une broncho-pneumopathie chronique obstructive, une maladie très invalidante. Or, aujourd’hui, entre 50 et 85% des cas ne sont pas diagnostiqués. Il existe cependant un examen simple de dépistage, la spirométrie…


haut de page