Recherche :

Loading

La rédaction

Notre histoire

Newsletter

Nous contacter

Une erreur dans votre adresse postale ?
Signalez-le

Actualité

Culture

International

Mutualité Service

Santé

Société

Nos partenaires

Visitez le site de la Mutualité chrétienne

La santé de nos enfants (Index)


  • Il n'y a pas d'âge pour être zen (7 août 2014)

    Initier des enfants de six à huit ans au yoga, à la relaxation, à la sophrologie… C'est le défi relevé par Infor santé et Jeunesse & santé cet été dans le Brabant wallon. Trop jeunes pour prendre soin d'eux et des autres? Pour écouter leur corps? Pour interpréter leur ressenti? Pas du tout ! Il semble même que leur jeune âge soit un avantage.

  • Gare à la chute ! (19 juin 2014)

    Les chutes sont les accidents les plus fréquents chez les enfants de moins de six ans. Elles coïncident avec des comportements plus aventureux. Elles s’expliquent par leur curiosité innée et une affirmation croissante de leur indépendance. Heureusement, les accidents sont souvent évitables par des mesures simples.

  • Tétine, pouce et compagnie (15 mai 2014)

    La succion d’une tétine ou du pouce est, pour le jeune enfant, un moyen de réconfort. Mais si elle se prolonge au-delà de quatre ans, elle peut alors avoir des conséquences négatives : mauvais développement de la mâchoire, positionnement problématique des dents, problèmes de déglutition, défauts de prononciation, difficultés respiratoires…

  • Bien utiliser le biberon (15 mai 2014)

    Il n’est pas rare de trouver des biberons dans le parc de l’enfant, son lit ou son berceau. La plupart du temps, ils ont pour but d’aider l’enfant à s’endormir (lors de la sieste ou pendant la nuit). Le contenu de ces biberons est souvent inadéquat: de l’eau sucrée, du sirop (de grenadine par exemple), de la limonade, du jus de fruits.

  • Un enfant muet… pas totalement (6 mars 2014)

    Après douze années de patience et d’exercices progressifs, Paolo, enfant mutique en dehors de son cocon familial, a pu sortir de son silence. Témoignage d’un père, démuni face à un trouble psychologique rare dont souffre son enfant.

  • Puberté quand tu nous tiens (3 octobre 2013)

    La puberté est une étape compliquée dans la vie d'un jeune. La transformation du corps bouleverse son âme d'enfant. Pourtant, pas de quoi s'inquiéter lors de cette période normale du développement. Infor Santé, le service de promotion de la santé de la Mutualité chrétienne, vient d'éditer une brochure à destination des jeunes pour leur expliquer ce passage obligé.

  • Vous avez dit "psychomotricien ?" (5 septembre 2013)

    Sur prescription d’un médecin généraliste, d’un pédopsychiatre, d’un neurologue, ou à la suggestion d’un instituteur…, il est parfois conseillé aux parents d’emmener leur enfant auprès d’un psychomotricien. Il peut être aussi suggéré à une personne plus âgée d’expérimenter ce type de prise en charge. Il ne s’agira pas de suivre une initiation sportive quelconque ou une psychothérapie. Mais bien d’une prise en charge paramédicale où le corps – souvent remisé au second plan – joue là un rôle central.

  • Invasion de petit boutons (6 juin 2013)

    Un chapelet de petites boursoufflures rouges ou blanchâtres? Et ce, à plusieurs endroits du corps? Le signe, sans doute, que le molluscum contagiosum s'est installé. Fréquemment observée chez les enfants, cette maladie de la peau est devenue un fléau dont les parents et professeurs se seraient bien passés.

  • Bébé : partir du bon pied (17 mai 2012)

    Pendant les premières années de la vie, les pieds du bébé grandissent constamment. Nés avec un bourrelet adipeux sur la plante, les enfants musclent, forment leurs petons dans les premiers mois de leur vie. Chausser les tout-petits à tout prix ne semble pourtant pas être la solution miracle.

  • Des petites mains pour faire du bien (16 février 2012)

    Rien de tel qu’un massage pour se relaxer, s’échapper du stress quotidien. La journée d’un enfant peut être chargée, notamment par le rythme scolaire. Pourquoi ne pourrait-il pas, lui aussi, profiter de techniques pour se détendre ? Le massage à l’école, c’est possible en quelques minutes et grâce à de petits masseurs en herbe.

  • Les poux : n’en faisons pas une maladie! (19 mai 2011)

    Les cheveux des enfants sont régulièrement infestés de petits parasites bien désagréables : les poux. Désagréables, mais pas dangereux.

  • Un pas vers plus de sécurité des jouets (5 mai 2011)

    Le 20 juillet prochain, une directive européenne concernant les jouets va entrer en application. L’objectif est de les rendre plus sûrs encore… Cela veut-il dire qu’avant ils ne l’étaient pas ou qu’ils seront irréprochables dès cette date? Hélas, la situation n’est pas si simple…

  • Hygiène dentaire : De bonnes habitudes dès le plus jeune âge (7 avril 2011)

    Deux règles d'or pour un sourire resplendissant : un brossage journalier approfondi et pas de grignotage entre les repas. Couplées à des visites régulières chez le dentiste et à l'utilisation d'un dentifrice fluoré, elles permettront d'arriver à l'âge adulte indemne de toute carie ! Des règles à suivre toute sa vie pour perpétuer ce qui n'est pas un miracle mais le fruit de soins attentifs !

  • La musique adoucit les maux des enfants hospitalisés (20 janvier 2011)

    Depuis près de 20 ans, l’asbl “Une note pour chacun” amène au chevet des enfants hospitalisés un peu de réconfort musical. Des rendez-vous réguliers qu’enfants, parents et soignants attendent avec impatience…

  • La Dyspraxie, pas une simple maladresse… (6 mai 2010)

    Ils laissent tout tomber, manquent de se couper un doigt dès qu’ils prennent un objet tranchant ou cassent des verres… Les maladroits, il faut bien l’avouer, prêtent souvent à sourire… Mais quand la maladresse devient un vrai calvaire, on lui donne un autre nom : la dyspraxie.

  • A l’école, le petit coin pose de grandes questions (21 janvier 2010)

    De génération en génération, les toilettes à l’école posent problème. Souvent sales, elles sont aussi insécurisantes. De plus, certains élèves peuvent s’y rendre durant les cours, d’autres pas. Et si c’était l’héritage d’un « dressage » de l’être humain, le reflet d’une époque qui exalte le corps idéal et nie ses fonctions naturelles ?

  • Ados et maladies chroniques : l’essentielle communication (7 janvier 2010)

    L’adolescence est une période de remise en question des valeurs parentales et de l’autorité. Lorsqu’ils sont confrontés à la maladie chronique, les jeunes traversent cette période avec plus de difficultés encore, relâchant, voire abandonnant leurs traitements médicaux avec les risques que cela comporte pour leur santé. Voici quelques pistes pour accompagner et aider les jeunes malades chroniques à prendre en charge leur santé. 

  • Quand l’hosto pleure de rire…(3 décembre 2009)

    Des éclats de rire d’enfants, de la musique, un nez rouge qui pointe derrière une porte… A s’y méprendre, on se croirait au cirque. Pourtant, c’est bien à l’hôpital que nous sommes. Plus qu’une bouffée d’oxygène, ces clowns en milieu hospitalier embellissent la vie des enfants et des jeunes qui doivent y passer un séjour.

  • Survivre au cancer (21 mai 2009)

    La vie de 25 enfants et jeunes adultes s’expose en images, actuellement, sur les grilles du Parc Royal à Bruxelles. Leur point commun: ces personnes ont toutes vaincu un cancer dans leur enfance et ont été soignées par le Dr Sariban et son équipe de l’unité de cancérologie de l’Hôpital des Enfants Reine Fabiola. Des témoignages emplis d’espoir…

  • Des profs à domicile pour les jeunes malades (15 mai 2008)

    Gravement malades ou accidentés, certains jeunes patients bien qu’ils aient quitté l’hôpital, ne peuvent pas encore retrouver le chemin de l’école. Faut-il alors que l’apprentissage s’arrête pour eux? Que la convalescence à domicile marque une parenthèse dans leur vie d’écolier?  Gros plan sur une initiative associative.

  • Soleil, je t’aime… moi non plus (5 juin 2008)

    Le soleil, c’est la chaleur, la lumière… un avant-goût de vacances. Le soleil invite à flâner, il nous redonnerait même le moral… Il est pourtant bien complexe voire ambigu le rapport que nous entretenons avec cet astre, et ses émanations ultraviolettes. Bien que le retour du soleil haut dans le ciel soit synonyme de plaisir, il ne nous “bombarde” pas moins de rayons qui peuvent, eux, créer pas mal de dégâts pour notre santé.

  • Allergies : diagnostiquer tôt pour mieux traiter (17 juin 2004)

    L’eczéma ou les bronchites à répétition peuvent constituer les premières manifestations d’une allergie chez l’enfant. Des manifestations qui peuvent évoluer vers des maladies plus graves, comme l’asthme. Il est donc important de consulter au plus tôt un médecin pour confirmer la présence ou non d’une allergie, identifier l’allergène et prendre les mesures qui s’imposent.

  • Amygdales et végétations : Quand l’opération est nécessaire (20 mai 2004) 

    Face à des angines, des otites ou des rhinopharyngites à répétition, aussi bien chez l’enfant que chez l’adulte, l’option chirurgicale peut s’imposer, si le médecin ORL le juge nécessaire. Mais l’ablation des amygdales et/ou des végétations n’est plus aussi systématique que naguère.

  • Bien manger à l’école ? (4 janvier 2001)
    La plupart des enfants mangent un repas principal et deux collations à l’école. L’école doit donc apprendre à intégrer un véritable “temps des repas” dans ses horaires. Les freins ? Un problème de coûts et, plus encore, un problème de mentalité.

  • Bronchiolite  (1 février 2001)

    La bronchiolite est une inflammation aiguë des bronchioles. Elle survient surtout chez les petits de moins de 2 ans. C’est l’infection la plus sévère des voies respiratoires inférieures chez les enfants de cet âge et surtout chez les nourrissons de moins de 6 mois. Elle est surtout d’origine virale, mais elle peut aussi être causée par une bactérie.

  • Santé dentaire La vie à belles dents ? (1er mars 2007)

    Une récente étude épidémiologique menée auprès des jeunes de 10 à 18 ans en Hainaut confirme ce que de nombreux dentistes constatent dans leur cabinet dentaire: la qualité de l’hygiène dentaire et l’état des dents et gencives sont médiocres et s’aggravent avec l’âge et la précarité sociale. Il y a donc urgence à renforcer les programmes de sensibilisation, en particulier auprès des milieux défavorisés.

  • Sécurité : Les sièges-autos obligatoires pour les enfants (1er juin 2006)

    En voiture, la ceinture de sécurité seule n’offre pas une protection suffisante aux enfants. Dès le 1er septembre prochain, chaque enfant dont la taille est inférieure ou égale à 1,35 m devra toujours être attaché en voiture dans un siège-auto adapté à son poids et à sa taille.

  • Dysphasie : Ces enfants qui parlent à demi-mots ( 17 février 2005)

    La dysphasie est un trouble de l’apprentissage et du développement du langage oral. Encore très mal connu du public, il toucherait environ 1% des enfants d’âge scolaire. Si la dysphasie est identifiée rapidement, une prise en charge adéquate peut améliorer la communication de ces enfants.

  • Les courbes de croissance : s’y fier ou ignorer ? (5 février 2004)

    Lorsque bébé paraît, une médicalisation croissante de son évolution s’est imposée. Mesuré, pesé et surveillé, bébé est repris dans des statistiques. Mais pourquoi ? Les courbes de croissance sont-elles des indicateurs importants et faut-il les suivre à la loupe ?

  • La fièvre de l’enfant (3 février 2004)

    La fièvre est une réaction de l’organisme face à une agression, généralement une infection (causée par un virus ou une bactérie). Chez les enfants, la fièvre peut être impressionnante et très rapidement frôler les 40° C. Mais à partir de quand faut-il s’inquiéter? Comment prendre correctement la température? Quels sont les bons réflexes à avoir?

  • L'hygiène intime du petit garçon (1er janvier 2004)

    Lorsque les parents ont leur premier garçon, beaucoup de questions se posent à eux sur la bonne attitude à adopter quant à l'hygiène du pénis de leur fils. Décalotter ? Circoncire ? Laisser faire la nature ? Dans ce domaine, à chacun sa théorie. Et pas question d'espérer rencontrer un consensus chez les médecins!

  • La logopédie à l’école (20 novembre 2003)

    Les logopèdes ont toujours été présents dans l’enseignement spécial où ils exercent leur métier comme salariés. Aujourd’hui, la profession prenant de l’ampleur, les logopèdes indépendants sont également présents dans la plupart des écoles ordinaires où ils effectuent leurs prestations auprès des enfants et adolescents qui en ont besoin.

    Lire également :

    Comment détecter les troubles du langage et de la parole ?

    La logopédie, la thérapie du langage

    Le remboursement de la logopédie

  • Mollusca contagiosa, vers une épidémie? (15 mai 2003)

    Depuis la suppression, début des années 80, du vaccin contre la variole pour cause d’éradication de la maladie et des risques que comportait ce vaccin, les mollusca contagiosa semblent aujourd’hui gagner du terrain, notamment chez les enfants qui n’ont pas bénéficié de cette vaccination. En effet, ils sont dus à un virus de la même famille que celui de la variole, le Poxvirus, mais sont loin, très loin d’être aussi redoutables.

  • Briser la spirale de l’obésité ( 6 janvier 2005)

    Les chiffres d’incidence de l’obésité chez les jeunes le démontrent : ils sont en constante augmentation et concernent des enfants de plus en plus jeunes. Les raisons en sont très diverses, mais résultent toujours de la même équation : une consommation excessive d’énergie pour une dépense trop basse.

  • Poux  (2 novembre 2000)

    Périodiquement, les poux envahissent les têtes d’enfants, provoquant des épidémies dans les écoles. Comment se débarrasser efficacement de ces épouvantables parasites de plus en plus résistants? Voici quelques conseils.

  • La rentrée des poux ! (18septembre 2003)

    A l’heure du premier coup de sonnette de l’école, il y en a qui vont se régaler : les poux ! Même s’ils prennent peu de vacances, profitant des stages en extérieur et des températures favorables pour poursuivre leur propagation, la rentrée scolaire reste néanmoins une aubaine pour eux.

  • Le sommeil de votre enfant (7 avril 2004)

    Bien dormir est un besoin vital aussi important que bien manger ou bien respirer tout simplement. C’est pourquoi, dès le plus jeune âge, nous devons apprendre aux enfants à prendre du plaisir à bien dormir. Les troubles du sommeil chez les enfants ne sont pas une fatalité. Quelques grands principes et beaucoup de bon sens peuvent, dans la grande majorité des cas, aider parents et enfants à passer des nuits calmes et reposantes.

  • Somnambulisme (20 mars 2003)

    S’il est déroutant de voir son enfant se promener dans la maison durant la nuit alors qu’il est manifestement endormi, le somnambulisme de l’enfant n’est pourtant pas un phénomène inquiétant. Deux règles d’or à respecter : ne pas réveiller l’enfant en pleine promenade nocturne et ne pas l’inquiéter.

  • Pour ou contre les tétines ? (16 février 2006)
    La tétine: voilà un sujet qui suscite généralement les passions, avec ses opposants et ses partisans. Faut-il ou non donner une “tute” à bébé ? Bien loin des données scientifiques, le débat fait parfois rage notamment dans les forums de discussion sur internet.

  • Vaccination  (21 décembre 2000)

    La vaccination est la base de la protection contre la plupart des maladies infectieuses. Elle doit commencer au plus jeune âge. 

  • La vaccination indispensable contre les maladies infantiles (4 novembre 2004)
    Les adultes d’aujourd’hui peuvent avoir connu la plupart des maladies infantiles, et "être passés à travers" sans problème. Pourtant, ces maladies ne sont pas anodines. Aujourd’hui, des vaccins existent et représentent les seules armes efficaces pour protéger la collectivité. Car ces maladies peuvent avoir des conséquences graves pour les personnes plus fragiles.

  • Varicelle (19 avril 2001)

    “Maman, j’ai des boutons partout !”. La varicelle ! Plaques rouges, démangeaisons… Quelques indications sur l’une des maladies infantiles les plus communes.

  • Vision : détecter les troubles de la vue ( 5 juin 2003)

    Lorsque l’enfant naît, sa vision est plus qu’imparfaite. Pendant plusieurs années, sa vue va s’améliorer, période durant laquelle l’enfant est susceptible de développer des troubles dont il ne se plaindra pas. Aussi, les parents pourraient laisser, bien malgré eux, dégénérer une situation pourtant réversible. A condition de s’y prendre au plus tôt…

  • Les vitamines : à prendre ou à laisser ? (15 décembre 2005)

    Surfant sur la motivation de la grande majorité des parents de donner à leurs enfants tout ce dont ils ont besoin, certains n’hésitent pas à prôner la prise de suppléments vitaminés à tout-va. Pourtant, comme toujours, c’est le bon sens qui doit prédominer : face à un enfant sans grand problème de santé, l’alimentation saine et variée est garante de tous les apports nécessaires.


haut de page