Recherche :

Loading

La rédaction

Newsletter

Nous contacter

Une erreur dans votre adresse postale ?
Signalez-le

Actualité

Culture

International

Mutualité Service

Santé

Société

Nos partenaires

Visitez le site de la Mutualité chrétienne

Mutualité service (3 mai 2012)


Lire également : Compassion : et si on laissait parler nos entrailles ?

La solidarité,
ça commence par
se mettre à la place des autres !

La Mutualité chrétienne est forte de son large réseau d’aide et soins à domicile. Cette année, elle le met particulièrement à l’honneur. Soins infirmiers, aides familiales et aides ménagères, matériel d’aide et de soins, gardes d’enfants malades… sont à la disposition des membres de la Mutualité pour les aider au quotidien.

Les soins et aides à domicile au sens large représentent un vaste réseau développé par la Mutualité chrétienne et ses associations partenaires pour épauler au mieux ses membres. Souvent oubliés ou méconnus, ils viennent pourtant à point pour nombreux d’entre nous. Car tout le monde peut un jour être confronté à l’une ou l’autre situation qui nécessitera d’y recourir. Etre immobilisé chez soi pendant de longues semaines suite à un accident, faire garder son enfant malade à la maison pendant qu’on travaille, avoir besoin d’un lit médical, d’une aide dans les tâches ménagères et de soins infirmiers au retour d’une hospitalisation sont autant de circonstances – parmi d’autres – qui peuvent survenir à tous moments dans la vie. En bonne santé ou pas, tout le monde a le droit de vivre chez soi de manière la plus autonome possible.

Aides & Soins à Domicile, Qualias, Solival, Vitatel… A la MC, plus de 4.500 collaborateurs, en lien étroit avec les médecins, offrent aux personnes une réponse de qualité, globale et coordonnée à leurs besoins. En mettant en valeur le réseau d’aides et soins à domicile, la Mutualité chrétienne veut inciter tout un chacun à prendre conscience de l’importance de ces services. Tout le monde peut y faire appel, un jour ou l’autre, pour soi ou l’un de ses proches.

Maintenir à domicile

En 2012, près d’un quart des personnes de plus de 65 ans bénéficient de soins infirmiers à domicile ou en maison de repos. Le médecin traitant, au centre de la relation avec le patient, travaille en étroite collaboration avec ce réseau. L’accès à des services d’aide et de soins à domicile de qualité représente donc un enjeu fondamental. C’est dans ce contexte que la MC a décidé d’intégrer tous les services qui entourent les personnes âgées ou en situation de dépendance autour d’une campagne de communication commune.

Cette campagne met également en évidence le rôle essentiel du réseau informel d’aides et de soins, constitué par la famille, les amis, les voisins. Ceux qu’on appelle ‘aidants proches’ représentent à eux seuls 12% de la population. On les oublie trop souvent mais ils sont essentiels. Sans eux, il n’y a tout simplement pas de maintien à domicile possible. Mais ces aidants proches ont aussi besoin de souffler, de prendre du temps pour eux, d’être aidés et soutenus au quotidien par des professionnels. Bien souvent d’ailleurs, une collaboration étroite s’installe entre eux.

>> Plus d’infos : 0800 10 9 8 7 www.mc.be/domicile

ASD, des aides et soins à domicile

Quand la maladie, l’âge ou la perte de mobilité se fait sentir, mais aussi pour les familles actives et débordées, les Aides & Soins à Domicile fournissent un ensemble de solutions. Aides ménagères, aides familiales, gardes à domicile, infirmières, gardes d’enfants malades, aides-soignantes, handicap-répit… sont autant de professionnels des ASD qui œuvrent au quotidien auprès des familles.

“Mieux vivre chez soi” est le défi permanent de ces travailleurs. En d’autres mots, ils donnent aux personnes – chez elles – l’aide et les soins nécessaires pour mieux vivre leur quotidien. Chaque situation est unique, chaque réponse apportée l’est aussi. Deux exemples.

Colette a 45 ans. Elle explique : “Pour moi, ce n’est pas toujours facile… Après le boulot, j’enchaîne les déplacements… aller rechercher Maia [sa fille] à l’école, les courses, passer chez Grand Maman lui déposer ses médicaments. Puis, c’est la valse des devoirs, du souper pour terminer devant la télé avec ma manne à repasser. Cette course permanente m’épuise parfois” Colette est l’exemple type de la “génération sandwich”. Elle doit à la fois s’occuper de ses parents, de ses enfants, de son boulot et de sa maison. Elle est “prise en sandwich” entre ses parents qui deviennent dépendants et ses enfants à charge. Ce rythme effréné peut entraîner un stress important. Pour Laura, assistante sociale des ASD, il y a moyen d’éviter cela : “Dans le cas de Colette, nous pouvons lui proposer un service d’aide ménagère (via le dispositif des titres-services) pour sa maison et son repassage. Pour sa maman, une aide familiale peut faire les courses, lui préparer ses repas, lui apporter une présence régulière et réconfortante. Colette aurait ainsi plus de temps pour elle et pour sa famille

Bruno a 55 ans. Il a voulu respecter le souhait de son père. “Papa a toujours voulu vieillir chez lui, près de son jardin. Quand son état de santé s’est dégradé, tout s’est compliqué. Grace aux équipes de Aide & Soins à Domicile, nous avons pu tout mettre en œuvre pour respecter son souhait le plus cher. Au début, nous avons fait quelques aménagements dans la maison, nous lui avons fourni un bracelet de télé-assistance, et fait livrer des repas à domicile. Puis, les équipes d’aides familiales et d’aides ménagères sont venues aussi, offrant une solution très simple et très humaine. Papa s’entendait avec chacune d’elle. Après son hospitalisation, ce sont les infirmières qui sont venues pour assurer ses soins. Quand il est devenu plus faible, les gardes à domicile et les infirmières spécialisées ont été là pour assurer les soins, une présence et un soutien presque permanents. Grâce à toutes ces équipes, j’ai pu respecter jusqu’au bout le souhait de papa.

Aide & Soins à Domicile propose des solutions coordonnées et sur mesure, aussi grâce à l’intervention de ses Centres de coordination qui permettent de mettre en place un large éventail de services.

Les services de Aide & Soins à Domicile sont accessibles à tous. Les membres de la MC bénéficient de certains avantages financiers.

>> Plus d’infos : 02/735.24.24. – www.fasd.be

Solival, des conseils en adaptation du domicile

Entièrement gratuit et ouvert à tous, Solival, jusqu’il y a peu dénommé Solival Wallonie-Bruxelles, s'adresse à toute personne pour qui le domicile est devenu un handicap : une personne âgée qui éprouve du mal à sortir de la baignoire, un enfant en chaise roulante n’ayant pas la possibilité de franchir les escaliers pour accéder à l’étage... Solival résulte de la contraction de deux mots : solidarité et valorisation.

Sur simple demande, une ergothérapeute peut rencontrer la personne concernée - et ses proches - chez elle, au domicile ou dans une des salles de l'asbl, à Mont-Godinne et à Thuin. Ces salles reproduisent à petite échelle les différentes pièces de la maison, conçues et équipées pour répondre aux besoins de la plupart des personnes présentant des problèmes de mobilité. Elles permettent de visualiser les différentes possibilités d'aménagement et surtout d'essayer du matériel et ainsi de vérifier son utilité... Ces rencontres ont pour but d’évaluer les différents obstacles rencontrés et les solutions possibles et, en collaboration avec le bénéficiaire, de concevoir un projet d'aménagement palliant ces obstacles tout en respectant son budget, son confort et ses choix de vie. L'ergothérapeute peut, si la personne le souhaite, l’accompagner tout au long des démarches administratives et de la réalisation du projet. L’objectif des services proposés par l’asbl est le maintien à domicile mais surtout le maintien de l’autonomie au domicile. Ces rencontres avec l’ergothérapeute - et éventuellement d’autres intervenants - aboutissent à la réalisation d’un dossier d’intervention complet, enrichi de plans avant/après des pièces à aménager, d’une liste du matériel nécessaire facilitant les achats futurs et éventuellement d’un cahier des charges destiné à aider les professionnels à placer le matériel correctement (barre d’appui, siège de douche, robinetterie, etc.).

Le dossier permet aussi d’obtenir une intervention financière auprès de l’Awiph (en Wallonie) et de Phare (en région bruxelloise) pour les personnes y ayant droit. Des aides non négligeables qui restent trop souvent méconnues des personnes concernées.

L’asbl Solival met aussi gratuitement à disposition des brochures thématiques (aménagement des pièces de la maison, aides pour la vie quotidienne...) et des propositions de systèmes D peu coûteux. Elle organise des formations (prévention des chutes, escarres, manutention...) et dispose d’un site internet très complet.

Vitatel, la télé-assistance 24h/24

Vitatel est le service de télé-assistance à domicile de la MC. C'est une solution simple et fiable d'assistance à distance qui relie 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 une personne isolée, âgée, handicapée, convalescente... à son réseau d'aide.

Un problème médical, une chute, un malaise, une intrusion ou simplement le besoin d’être écouté, rassuré? Grâce à un petit émetteur porté en pendentif ou en bracelet, la personne est mise en contact direct avec un professionnel de la centrale téléphonique de la MC à Bouge. En fonction de la situation et des besoins, le professionnel se charge d’appeler les bons intervenants. En cas d’urgence, il contacte directement un médecin ou les services de secours du 100. Dans d’autres cas, il prévient simplement des proches (famille, voisins…) qui assureront le relais auprès de la personne en difficulté. Quelle que soit la situation, Vitatel reste en contact téléphonique avec la personne en difficulté jusqu’à l’arrivée d’une aide à son domicile.

Une ligne téléphonique et une prise de courant suffisent pour installer un appareil transmetteur composé d’un micro et d’un haut-parleur permettant de dialoguer avec la centrale d’écoute sans décrocher le téléphone (avec une portée moyenne de 50 mètres). Il suffit à la personne d’actionner le bouton du petit émetteur porté soit en bracelet soit en pendentif pour être mise en contact avec la centrale.

Actuellement, Vitatel garantit à plus de 11.500 personnes la sécurité d’être secourues chez elles au moindre appel... grâce à un réseau de plus de 30.000 personnes mobilisables à tout moment. C’est ce qui fait sa force. Et tout cela pour un coût modeste. En effet, Vitatel offre des tarifs réduits aux membres de la MC. Le placement et la maintenance de l’appareil coûte 49,50 euros (payable une seule fois). La location s’élève à 11 euros par mois. Elle est de 6 euros seulement pour les bénéficiaires de l’intervention majorée (BIM).

>> Plus d’infos : 070/221.220. - www.solival.be

Qualias, spécialiste en bandagisterie

Qualias présente un réseau de 28 points de vente répartis dans toute la Wallonie et à Bruxelles (dont deux appelés Magasin Solival dans la province de Liège). Spécialistes en bandagisterie et en matériel d’aide et de soins, les magasins proposent de nombreux articles et services essentiels au bienêtre des membres de la Mutualité chrétienne. Jeunes parents, seniors, famille…, chacun peut pousser la porte de Qualias pour demander des conseils personnalisés en fonction de ses besoins.

Des conseils pointus

Spécialisés en bandagisterie, les magasins Qualias offrent une sélection de produits pour la revalidation, la réhabilitation, la mobilité, le bien-être et la qualité de la vie au quotidien. Mais l’équipe de professionnels conseille également les clients en audiologie et en optique : dépistage de la surdité, examens de la vue, adaptations de lentilles…

Les produits Qualias

A chaque besoin, Qualias trouve une solution adaptée avec des produits diversifiés :

> du matériel pour les futurs jeunes parents et jeunes parents comme les langes, des coussins d’allaitement ;

> du matériel d’aide à la mobilité comme des voiturettes, des cadres de marches ;

> du matériel pour l’aménagement à domicile comme des lits, des matelas ;

> du matériel d’aide à l’autonomie pour les personnes handicapées comme des cannes ;

> des produits pour l’incontinence adulte ;

> des prothèses ou orthèses préfabriquées ou sur mesure ;

> du matériel de remise en forme comme des vélos d’appartement, des appareils de luminothérapie.

Certains matériels de maintien à domicile, de mobilité (comme des lits, des béquilles, des voiturettes) ou pour jeunes parents (comme un tire-lait électrique, un pèse-bébé) peuvent également être loués. Des ristournes sont accordées aux membres de la Mutualité chrétienne sur la vente et la location de matériel.

“Qualia” en latin se traduit par “qualité”. Les magasins Qualias en font un point d’honneur dans tous leurs services et produits.

>> Plus d’infos : www.qualias.be ou www.espacesolival-liege.be (pour la province de Liège)

//Une campagne ludique//

La solidarité, c’est aussi se mettre à la place des autres. Pour sensibiliser le public à cette idée, une photographe et son équipe ont sillonné la Belgique avec un drôle de matériel. Dans des endroits de passage, comme la gare des Guillemins de Liège, le Mont des Arts à Bruxelles, Place Saint-Aubain à Namur, elle a installé des panneaux peints représentant des personnes dans des situations qui pourraient arriver à tout le monde. Une jeune dame avec un bras cassé devant une énorme vaisselle, une personne en chaise roulante au bas d’un escalier, etc. A la place de leur tête, un trou! Les passants étaient invités à y glisser la leur : ils pouvaient, le temps d’un cliché, se mettre à la place de l’autre. L’idée : sensibiliser de manière ludique à la grande utilité des services de la MC qui répondent aux besoins d’aide ou de soins à domicile. Les meilleures photos ont été retenues pour les visuels de campagne.

Jean-Luc Fonck dans le plâtre

Le showbiz belge s’est également prêté au jeu. Le 3 mai dernier, Jean-Luc Fonck, bien connu de la scène belge, a accepté de se faire plâtrer un bras et une jambe. Durant une journée, il s’est mis ainsi dans la peau de celles et ceux qui sont confrontés à une situation de dépendance. Pas facile de se déplacer, de faire ses courses, de préparer à manger… Heureusement, il a pu compter sur sa complice, Armelle. L’expérience, relayée en direct sur le réseau social Facebook, prenait la tournure choisie par les internautes qui interagissaient avec le duo dans leurs aventures. Jusqu’au 12 mai, des spots seront diffusés en télévision et en radio. Une deuxième phase de communication aura lieu dans les médias écrits et audiovisuels du 4 au 23 juin.

>> Sur Facebook, visionnez les spots TV, la galerie photo, les vidéos avec Jean-Luc Fonck, le best off… : www.facebook.com/mutualitechretienne


Réagir à cet article

haut de page